mardi 15 août 2017

Interview vidéo de Robert Pattinson dans l'émission Good Morning America - Le 10 Août 2017



Traduction :
Journaliste : Je voudrais vous parler de votre accent du Queens dans quelques minutes, j'ai eu la chance de voir le film, vous faites irruption dans la pièce, vous avez l'air si différent dans ce film. En quoi a consisté la transformation pour vous, physiquement ?
Robert : On tournait beaucoup dans la rue, à la dérobée et il y avait également beaucoup d'acteurs pour qui s'étaient la première fois et je ne voulais pas avoir l'air genre "Je suis un acteur jouant un rôle", donc j'ai passé beaucoup de temps à convaincre les gens que je pouvais être cela. C'est la première fois que je reste dans la peau d'un personnage pour une période aussi importante, mais c'est très satisfaisant de traîner dans les rues et de tourner un film sans que personne ne le remarque, parce que personne dans le film n'est reconnaissable. 





Journaliste : Je vous le dit, en regardant le film, vous incarnez vraiment ce personnage durant toute sa durée et vous avez cet accent, en ce moment vous parlez avec cet accent anglais auquel je suis habitué, mais l'accent du Queens...vous le maîtrisez, comment l'avez-vous maîtrisé ?
Robert : J'ai toujours aimé faire des accents, c'est un vestige de ma mère, c'est une de ses personnes qui va parler à quelqu'un au téléphone avec un accent et qui à la fin de la conversation, qu'importe à quel point son accent est fort, elle imite complètement l'autre accent. Je suppose que c'est un vestige, je trouve cela vraiment marrant. J'ai passé beaucoup de temps dans le Queens, dans des centres commerciaux du Queens, je suis allé chez un tatoueur pendant une éternité, je voulais parlé au tatoueur, au perceur, je n'arrêtais pas de l'interrompre lorsqu'il était entrain de faire un pierçing de la langue ou autre. Je disais 'Donc dites cette ligne...'

Journaliste : Ce film a été écrit pour vous, qu'est ce qui vous a attiré dans ce film ?
Robert : J'aime vraiment les frères Safdie, l'un d'entre eux était dans l'extrait, il co-réalisait en même temps, j'ai vraiment aimé leur précédent film, cela avait l'air très sauvage et hors de contrôle, on avait presque l'impression que c'était un documentaire. Je voulais simplement faire quelque chose comme cela, je voulais faire un thriller où on a l'impression que les flics sont sur le point de débarquer à n'importe quel moment. J'espère que c'est ce que l'on ressent. 

Journaliste : C'est le cas, et vous m'avez fait dépasser mon heure de coucher hier soir. Mais c'est une expérience assez différente, vous avez dit que personne ne vous avez reconnu durant le tournage de ce film, c'est une expérience assez différente de votre période Twilight. J'ai lu que vous aviez fait quelques trucs dingues, comme commander plusieurs Uber, vous cachez dans des coffres de voiture pour vous échapper des gens. 
Robert : Oui j'avais tout le temps l'habitude de le faire avec mon assistant. Mais ce qui est le plus embarrassant, c'est que vous arrivez à un point où vous ne savez pas si quelqu'un vous suit ou non. 

Journaliste : Est-ce que le chauffeur Uber paniquait lorsque vous montiez dans le coffre ?
Robert : Je ne suis pas vraiment monté dans le coffre d'un chauffeur Uber, mais cela aurait été assez incroyable de le faire. Je vais le faire juste pour m'amuser. 

Journaliste : J'ai vu un autre de vos projets et je voulais interroger à ce sujet. Vous avez fait quelque chose pour GQ, à la recherche d'un hot dog. Parlez nous de cela. 
Robert : A chaque fois que vous faites la couverture d'un magazine vous devez faire ces petites vidéos ou autre, au départ nous devions simplement poser des questions normales sur une montagne russe, mais je n'avais pas le temps d'aller à Adventureland, qui est dans le film, j'ai donc écrit ce truc en genre 10 minutes à l'arrière d'un Uber. Nous avons écrit ce truc, cela parle du fait d'être dingue je suppose.

Journaliste : Et à la poursuite d'un hot dog, vous et le chauffeur d'Uber semblaient toujours vous retrouver. J'ai apprécié votre venue ici, vous êtes génial dans le film...

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: