mardi 23 avril 2019

Première photo de Robert Pattinson et Willem Dafoe dans The Lighthouse !

Après des mois d'attente la première photo du film est enfin là ! Et une fois de plus Robert s'est totalement transformé physiquement pour ce rôle!


Source Via

The Lighthouse fait partie des films qui seront présentés à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes du 15 au 25 Mai 2019

Alors que beaucoup espéraient que The Lighthouse fasse sa grande première lors du festival de Cannes, il sera finalement présenté durant la Quinzaine des réalisateurs qui se déroulera au même moment du 15 au 25 mai prochain 😊 !
La Quinzaine des réalisateurs est une sélection parallèle et indépendante du festival de Cannes, organisée par la Société des Réalisateurs de film. 



Les sélectionneurs du festival n'ont que de belles choses à dire sur le film !

""Un duo au-delà des qualifications", "ils sont d'une puissance inédite et ce qu'ils fabriquent ensemble est vraiment à voir", une "histoire hypnotique et hallucinatoire" interprétée par des "acteurs éblouissants"."


Nouvelle interview vidéo de Robert Pattinson et Claire Denis avec The AV Club

samedi 20 avril 2019

Nouvelle interview de Robert Pattinson et Claire Denis avec Collider


Traduction française :

Si il y a une chose sur laquelle vous pouvez toujours compter chez Claire Denis, c'est que nous ne savais jamais à quoi s'attendre avec ses films. La cinéaste qui est à l'origine des films les plus charnels et troublants du 21ème siècle comme Bastard et Trouble Every Day, s'est plus récemment tournée vers la romance avec sa superbe comédie Let The Sunshine In en 2017, et aujourd'hui, elle réalise l'un des mouvements les plus audacieux de sa brillante carrière avec High Life. 

High Life est le premier film de Denis entièrement en anglais, son premier film tourné en studio et sa première immersion dans la science-fiction, et si vous ne le saviez pas, son approche du genre ne ressemble en rien à ce que vous attendez d'un film de science-fiction conventionnel. Robert Pattinson - un artiste estimé, qui a prouvé qu'il était l'un des acteurs les plus audacieux de sa génération - joue le rôle de Monte, un condamné à mort flottant à travers l'espace vers un trou noir avec sa fille en bas âge. A partir de là, cela devient plus étrange. 

Pour Pattinson, de finalement travailler avec Denis est un rêve qui devient réalité. L'acteur est tombé amoureux de son travail après avoir vu White Material sorti en 2009 et a cherché à collaborer avec elle. A l'époque, Denis pensait qu'il était trop jeune pour le rôle de Monte, mais il a fallu tenir compte de certains retards de production et de la persuasion de Pattinson, et finalement, High Life a vu le jour. Et dieu merci. Le résultat est l'un des films les plus impressionnants et déroutants de leur carrière respective; un voyage hallucinant à travers l'espace qui puise dans le chagrin, l'espoir et le désespoir absolu d'être isolé en un seul coup spectaculaire. 

Maintenant que High Life est à l'affiche, j'ai récemment eu l'opportunité de m'asseoir avec Denis et Pattinson pour parler des séduisants mystères de leur film inexplicable. Le duo a parlé de ce qu'ils ont le plus apprécié en travaillant ensemble après toutes ces années d'attentes, pourquoi la narration non linéaire convenait-elle pour Monte, pourquoi le jardin et la fuckbox étaient essentielles et de la relation "dérangeante" entre Monte et sa fille. Denis a même brièvement parlé de ce que cette lumière jaune à la fin signifie pour elle. Découvrez ce qu'ils avaient à dire dans l'interview ci-dessous.

Je sais que vous avez beaucoup parlé du long cheminement qui vous a poussé à travailler ensemble, mais une fois que vous avez fini par tourner ensemble, qu'est-ce qui vous a le plus plu en tant que partenaires créatifs ?

Robert Pattinson : Je pense que c'était quelque chose qui a pris beaucoup de temps à se développer, mais lorsque vous y arrivez réellement... Je veux dire, nous nous connaissions assez bien. Je veux dire, cela a pris des années. Donc, je pense que cela a vraiment aidé. Quelque chose qui était, à bien des égards, un tournage assez organique. Parfois, cela peut-être extrêmement éprouvant pour les nerfs quand vous essayez de filmer des choses de façon naturelle, surtout lorsqu'un enfant est impliqué. Mais je savais déjà que ce serait amusant et je savais que vous pouviez faire quelque chose de fou et qu'on ne se moquerait pas. Et même si on se moquerait de moi, je ne le prendrais pas personnellement. [Rires]

Nouvelle interview de Robert Pattinson et Claire Denis avec Den of Geek


Traduction française :

Robert Pattinson a poursuivi une carrière éclectique depuis qu'il est devenu une icône de la culture pop dans le rôle d'Edward dans les films Twilight. Plutôt que de miser sur sa célébrité en jouant un rôle de blockbuster en blockbuster, il s'est engagé dans une voie plutôt décalée, en travaillant avec des réalisateurs qui sont en dehors du système hollywoodien, tel que David Cronenberg dans Maps to the stars et Cosmopolis, David Michod dans The Rover et James Gray dans The Lost City of z. Il est donc logique qu'il s'associe désormais avec la cinéaste française Claire Denis, l'artiste iconoclaste derrière des films comme Beau Travail (1999), Trouble every day (2001) et White Material (2009).

Dans High Life, la première incursion de Denis dans la science-fiction - bien qu'elle hésite à l'appeler comme cela - Pattinson joue Monte, l'un des criminels qui échangent leurs peines contre un voyage expérimental vers un trou noir. Supervisée par une autre prisonnière et médecin (Juliette Binoche), qui utilise l'équipage pour faire ses propres expériences sur la reproduction humaine, la mission, apparemment condamnée, sombre dans le chaos. Mais Monte trouve l'espoir et une raison de vivre quand il devient inopinément père.

Le film penche plus vers le côté plus cérébrale et ésotérique de la science-fiction, et les fans de classiques comme Solaris de Tarkovsky, Dark Star de Carpenter et 2001 : l'odyssée de l'espace de Kubrick y trouveront leur bonheur. Pattinson réussit à être le centre moral et humain du film sans dire beaucoup de choses, tandis que Denis déploie son récit mystérieux qui porte sa marque de fabrique pour créer une expérience surréaliste, parfois dure, mais finalement poignante.

On verra bientôt Pattinson dans The Lighthouse, le prochain film de Robert Eggers après The Witch, mais il revient aussi dans le cinéma épique, en étant une des vedettes du nouveau projet de Christopher Nolan, qui n'a pas encore de nom, mais entre-temps, Den of Geek a parlé avec lui et Denis récemment à Los Angeles de High Life, du travail avec des bébés, du vrai trou noir et plus encore.

jeudi 18 avril 2019

Nouvel extrait de High Life avec Robert Pattinson et André Benjamin

Interview de Claire Denis et Robert Pattinson avec GQ


Ajout de la traduction française :

High Life est un film difficile à regarder, saturé de lumière, de scènes de sexe graphiques et de violence. C'est toujours plus difficile d'en parler avec quelqu'un, c'est pourquoi la scénariste/réalisatrice Claire Denis et Robert Pattinson me contredisent souvent et se contredisent quand ils décrivent le thriller spatial.

Denis fait ses débuts en anglais avec High Life, qui suit le prisonnier Monte (Pattinson) sur un vaisseau spatial parti pour nulle part et qui fut autrefois le lieu d'une série d'expériences troublantes autour de la reproduction humaine. Il est le dernier prisonnier vivant, chargé de maintenir le vaisseau en état de marche et de prendre soin de sa fille en bas âge, pour qui le seul monde qu'elle connaîtra jamais est la prison dans laquelle ils vivent.

GQ a rencontré Denis et Pattinson pour parler de High Life et pour découvrir, au mieux de leurs capacités, ce que ce film particulièrement difficile signifie pour eux.

GQ : High Life a fait sa première à Toronto il y a environ 6 mois. Étiez-vous nerveux que les gens le voient enfin ? Excité ?

Claire Denis : J'essaie de ne pas penser à cela, sinon je panique.

Robert Pattinson : C'est une longue attente. Il semble qu'il y ait tellement de publicité, vous obtenez de la publicité, des critiques et tout sort lors du festival. Et puis, c'est normalement au moins 6 mois avant sa sortie, c'est un système très étrange.

Nouvelle interview de Robert Pattinson et Claire Denis avec io9


Ajout de la traduction française

High Life de Claire Denis est un film que vous devez voir avec le bon état d'esprit pour commencer à le comprendre. Aussi déconcertant que peut-être le premier visionnage, cela se termine également de manière à vous inciter à revenir en arrière et à le revoir avec une perspective plus éclairée, ajustée maintenant que vous avez vécu le déluge d'émotions présenté dans le film.

Nous avons récemment rencontré la réalisatrice Denis et la star Robert Pattinson pour discuter de certains éléments plus opaques de High Life, de ses messages sur l'inhumanité des prisons et de ce qui s'échappe de la "fuck box", mise en évidence dans le film.

io9 : Il y a tellement de choses sur les personnages du film qui sont vraiment intérieurs et qui restent inexpliqués. Cela donne en partie l'impression que c'est simplement la manifestation du fait qu'ils sont isolés depuis si longtemps qu'ils n'ont plus de raison de vraiment parler d'eux-mêmes avec les autres. Donc, je voudrais vous parler tous les deux de Monte (le personnage de Pattinson). En tant que celle qui l'a créé et de celui qui l'a incarné à l'écran, qui est-il pour vous ?

Denis : Monte a choisi d'accepter l'offre [d'aller dans l'espace], car il voulait quelque chose de mieux que la vie de prison médiocre qui le détruisait déjà quand il était si jeune, vous savez ? J'envisageais Monte comme un chevalier de la table ronde au Moyen-Âge. C'est un homme qui a le plein contrôle de lui-même et qui essaye de trouver un meilleur état d'être.


La vidéo officielle du Q&A de Robert Pattinson et Claire Denis au Landmark Theatres le 13 Avril est désormais disponible




Via

Nouvelle photo de Robert Pattinson à Londres - Le 15 Décembre 2018

En arrière plan on peut apercevoir son père et son pote Tom Sturridge. Ils assistaient à un spectacle amateur organisé chaque année à Portobello à Londres afin de récolter des fonds pour des œuvres de charité, l'année dernière la soeur de Tom Sturrige, son fils et la soeur de Suki Waterhouse y participaient. 


Source Via

mercredi 17 avril 2019

Claire Denis parle de son travail avec Robert Pattinson dans High Life avec The AV Club



Traduction de l'extrait où elle parle de Robert :

AVC : Robert Pattinson est la première star Hollywoodienne à jouer dans l'un de vos films. 

CD : Oui. Mais le film que j'ai fait avant avec Juliette, la fin est avec Gérard Depardieu. C'est aussi une grande star. 

AVC : Quand vous travaillez avec ces grandes stars, jouez-vous ou essayez-vous de corrompre leur image de personnage public ?

CD : Oh, non. Avec Robert, j'avais un peu peur. Je pensais qu'il était trop jeune, peut-être trop emblématique. Mais nous nous sommes très bien entendus et il comprenait tout si bien. J'ai oublié qui il était. Avec Robert, c'est facile d'oublier. Il est très gracieux et c'est facile de travailler avec lui. Il est très intelligent. Vous ne passez pas chaque semaine à vous dire, "oh mon dieu, je travaille avec une star de cinéma."

AVC : Il n'est pas arrivé, vaniteux. 

CD : Pas du tout. Et il est intéressé par le processus de création des films. Il observe toujours. Il aime ce travail. 

Source Via

Claire Denis parle de Robert Pattinson, de la fascination qu'il a pour elle avec Interview magazine

Traduction de la partie concernant Robert :

Huseby : En parlant de ceux que vous appréciez, j'aimerai en savoir plus sur votre relation avec Robert Pattinson. 

Denis : Rob ? Je ne sais pas quoi dire. 

Huseby : Qu'en est-il de la chanson de fin dans High Life ? Comment est-ce arrivé ?

Denis : Rob chante. [Denis soupire.] Il a une si belle voix. Il prétend qu'il l'a fait par hasard. Qu'il imitait seulement Stuart Staples [de Tindersticks]. Je n'y crois pas. Il ne veut pas être le centre de l'attention. Il prétend toujours qu'il est là par hasard. Il est très modeste - mais pas d'une manière sophistiquée. 

Huseby : Vous allez bientôt retravailler avec lui dans l'adaptation d'un roman de Denis Jonhson. 

Denis. Je l'espère. J'ai un projet, mais je ne suis pas américaine, donc je ne sais pas ce qui va se passer. Je dois attendre un trou dans son emploi du temps et que l'argent vienne. Vous savez, c'est vrai ! Il y a une chanson en français qui me rappelle cette situation. Cela dit : "Je suis le mendiant de l'amour" C'est moi, mais je suis aussi une merde.