mardi 15 août 2017

Interview vidéo de Robert Pattinson avec USA Today



Traduction :

- Je suis Robert Pattinson et je parle de mon film "Good Time". Est-ce que j'étais censé regarder la caméra ?
- Je n'avais jamais été dans une prison avant, c'était fascinant pour moi, j'ai pu voir toutes les parties de la prison, j'ai pu parler à des personnes qui sont allés elles-mêmes dans plusieurs prisons, où ont eu des membres de leur famille qui y sont allés. Tout le monde a une histoire à dire. Avec Benny ont parlé des personnages, de leur histoire en étant dans la peau des personnages en même temps, c'est une façon étrange de faire des recherches, mais je n'ai jamais dit clairement que je faisais des recherches, je discutais simplement. 
- Pratiquement toutes les personnes sur le film viennent du Queens, de mon point de vue c'est également écrit avec l'accent du Queens, avec un phrasé spécifique, cela m'a rendu les choses plus faciles. Mais j'ai toujours adoré les accents, c'est généralement ce qui fait que les jobs m'attirent. 
- J'ai eu une permanente à un moment donné, car mon objectif était que mon personnage ressemble plus au personnage de Benny, mon frère. C'était assez grossier, je pensais que j'aurais l'air plus tendance. 




L'article qui accompagne l'interview,  reprend des citations de Robert qui n'apparaissent pas dans la vidéo : 

"Je ne regarde jamais un film en me disant 'Oh, je peux vraiment sympathiser avec ce gars' Je m'en fiche," plaisante Pattinson. "Si quelqu'un n'est pas intéressé, je m'en fiche."

"Si quelqu'un voit deux adultes entrain d'avoir une interaction étrange l'un avec l'autre, les gens l'évitent," raconte Pattinson. Les paparazzi et ses fans enragés (connus sous le nom de "Twihard" étaient également aux abonnés absents : "Personne n'a pris de photos avec son téléphone portable durant tout ce temps. J'étais tellement préoccupé par cela, car j'adorais (l'idée) que le monde du film se confondent à la réalité et que les gens dans la rue réagissent."

"Si vous êtes à Londres en plein milieu de l'hiver, portant simplement un short, des lunettes de soleil Oakley et une casquette de baseball en arrière, alors tout le monde se dit "Oh, c'est juste un australien,'" explique Pattinson. "J'ai appris différentes choses dans différentes villes" "Mais peut-être que je le fait sans raison et que tout irait bien. Mon côté paranoïaque s'est un peu calmé. "

Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: