vendredi 18 octobre 2019

Nouvelle interview de Robert Eggers, Willem Dafoe et Robert Pattinson avec Washington Post


Traduction de l'interview :

Au début de "The Lighthouse", un Willem Dafoe, aux yeux déchaînés, gifle Robert Pattinson au visage et dans un vieil accent du Maine, aboie l'avertissement indélébile, "Ça porte malheur de tuer une mouette !"

La scène, qui se situe quelque part au milieu du film original, donne le ton d'une histoire hypnotique sur des gardiens de phare qui se rendent mutuellement fous sur une île isolée en Nouvelle-Angleterre dans les années 1890. Dans son second long métrage, le réalisateur Robert Eggers embrasse une histoire d'horreur folklorique semblable à celle de son premier film, "The Witch", en 2016, mais cette fois-ci le langage employé est aussi sombre et comique que sinistre et surréaliste. 

Un Dafoe barbue, 64 ans, et un Pattinson moustachu, 33 ans, forment un duo remarquable dont les différences, en particulier en ce qui concerne leurs techniques de jeu d'acteur, ne font qu'accroître les frictions entre leurs personnages. 

"La tension a bien fonctionné sur le tournage," se rappelle Eggers, 36 ans, au téléphone. "Rob voulait garder les choses enfermées et voulait nous surprendre avec Willem sur le plateau. Willem était juste "Go go go go Gadget" Willem tout le temps. Mais c'est la dynamique des personnages. En tant que réalisateur, vous n'avez pas besoin d'être un manipulateur sadique et kubrickien pour tenter de taquiner ces tensions - en fait, je veux simplement que tout le monde soit aussi à l'aise et heureux que possible - mais la caméra voit la vérité."

Nouvel extrait vidéo de The Lighthouse




Source Via

Nouvelle Interview de Robert Pattinson avec USA Today

Dans cette interview, Robert revient sur les différentes déclarations qu'il a pu faire lors de récentes interviews :


Update : Ajout de la traduction :

La seule chose encore plus étrange que le nouveau film de Robert Pattinson pourrait être les titres scandaleux qu'il a inspiré.

"Robert Pattinson s'est vraiment pissé dessus en faisant "The Lighthouse"," a récemment déclaré Yahoo à propos du psychodrame nautique (dans les cinémas à New York et Los Angeles ce vendredi, et sortant nationalement en Octobre et Novembre). "Robert Pattinson a fait des choses vraiment nauséabondes pour entrer dans la peau du personnage de son nouveau film," a déclaré Refinery29, alors que Vanity Fair a noté qu'il a "beaucoup vomi," pour jouer le gardien de phare stoïque qui devient fou.

De la même manière, des articles reportant qu'il mangeait de la boue, qu'il était ivre mort et prêt à frapper le scénariste/réalisateur Robert Eggers sur le tournage, ont rapidement fait le tour des médias sociaux. Mais l'acteur de "twilight" insiste sur le fait que la plupart de ces comportements ont été largement exagérés ou sortis de leur contexte lors de ses conversations avec Esquire et Interview Magazine.

"Je ne me suis pas vraiment saoulé - cela aurait été absolument impossible," dit en riant Pattinson. "Je peux plus facilement me préparer à être incontrôlable en étant sobre, car si j'étais ivre, je ne ferais que de rire."

"Me pisser dessus était une autre exagération," ajoute-t-il, "Mais j'ai mangé beaucoup de boue," en se roulant et léchant des flaques d'eau alors qu'il se plongeait dans son personnage dérangé.

Après avoir été audacieux et acclamé par les critiques comme cambrioleur de banque ("Good Time" en 2017) et astronaute captif ("High Life" au printemps dernier), Pattinson 33 ans, n'avait pas peur de se salir les mains dans "The Lighthouse", un film interdit au mineur, en noir et blanc, mettant également en vedette Willem Dafoe dans le rôle d'un ex-marin qui s'appelle Thomas et qui prend Ephraim, joué par Pattinson, pour son assistant.

Se passant à la fin du 19ème siècle, la comédie noire se déroule dans un phare aux pouvoirs mystiques sur la côte rocheuse de l'Atlantique. Vivant et travaillant à proximité, le duo incongru commence à s'effondrer après qu'Ephraim, dans une crise de rage momentanée, énerve inconsciemment les dieux de la mer et une violente tempête les piège à l'intérieur pendant plusieurs jours. De plus en plus claustrophobes et irrités, les hommes passent leur temps à boire, à danser et littéralement à lutter pour avoir le pouvoir sur leur poste éloigné. (Et cela quand Ephraim ne se masturbait pas devant une figurine de sirène, qui joue un rôle cauchemardesque dans sa descente dans la folie.)

"C'est un scénario tellement fou," dit Pattinson à propos de "Lighthouse," le second film d'Eggers après le film d'horreur "The Witch" en 2015. Tourné dans une crique rurale en Nouvelle-Écosse l'année dernière, "Nous étions dans les mêmes conditions que ces personnages, et il y a quelque chose de libérateur quand vous êtes constamment recouvert de boue et trempés. Il y avait une sorte d'énergie anarchique, que j'ai toujours trouvé amusante, mais aussi assez épuisante."


Nouvelle interview de Robert Pattinson et Willem Dafoe avec Thrillist



Update : Ajout de la traduction : 

The Lighthouse a été un film puant à faire - du moins c'est comme cela que le décrit la star Willem Dafoe quand je l'ai rencontré au siège d'A24 à New York plus tôt ce mois-ci. "Il pleut à l'intérieur, il y a de l'eau partout, ça pue, il fait froid," dit-il sur le tournage. Quand je lui demande de développer sur les bouquets d'arômes sur le tournage, il dit : "Je ne puais pas, mais tout le reste puait." (C'est révélateur puisque c'est le personnage de Dafoe qui passe beaucoup de temps à péter dans le film. "Certains ont été fait en post-production" dit-il. "Et j'ai bien dis certains.")

Quelques semaines plus tard, je suis au téléphone avec Robert Pattinson, le partenaire de Dafoe dans le film d'horreur fantastique de Robert Eggers, qui parle d'un duo de gardien de phare qui deviennent fous sur la côte de la Nouvelle-Angleterre au 19ème siècle. Je mentionne le commentaire sur la "puanteur" à Pattinson, qui répond : "Je pense qu'il fait peut-être référence à moi." Ou peut-être que cela venait des appâts utilisés pour attirer les mouettes en cercle là où ils filmaient. "Il y avait du poisson pourri sur tout le secteur, afin que les mouettes ne cessent de revenir," ajoute-t-il. "Pour être honnête, je ne l'ai vraiment remarqué que pendant deux jours environ."

Le successeur d'Eggers à son spectacle puritain effrayant 'The Witch' est encore un autre cauchemar historique méticuleusement conçu. Tourné en 35 mm et en noir et blanc, The Lighthouse vous plonge dans la folie de deux marins, Ephraim Winslow joué par Pattinson et Thomas Wake joué par Dafoe, sont pris au piège d'un phare sur une île côtière rocheuse pendant 4 semaines. (Ou est-ce plus ? Qui peut le dire ?) Thomas est le vétéran grisonnant de ce type de travail, veillant très attentivement au phare; Ephraim est un novice tranquille à la merci de son aîné. Mais quand une tempête approche et qu'une mouette est tuée, la tension monte, alimentée par l'alcool et une énergie sexuelle refoulée. C'est un film qui piège les spectateurs dans sa viscosité. Les liquides abondent : la pluie venant du ciel et la mer, l'alcool, le kérosène, la pisse, le sperme, comme le dit Dafoe dans l'un de ses nombreux monologues. "Vous n'avez jamais pensé nécessairement à jouer en état d'ébriété," dit Dafoe. "Car la situation était enivrée, vraiment."

Nouvelle interview de Robert Pattinson avec San Francisco Chronicle

Le lien vers l'interview étant bloqué en France un grand merci à @socalmom2four pour les captures d'écrans !

image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host

En prime nous pouvons découvrir de nouvelles photos prises lors du Festival de Mill Valley :

image host image host image host image host image host image host image host image host image host


Paul Dano interprétera l'homme-mystère dans The Batman

Le casting se dévoile doucement mais surement. Une fois de plus Matt Reeves a confirmé sur son compte twitter que l'acteur américain Paul Dano (Escape at Dannemora, Swiss Army Man, Okja...)  jouera le rôle de L'Homme Mystère (également appelé Le Sphinx) :