lundi 30 octobre 2017

Nouvelle interview de Robert Pattinson avec Intro.de

Good Time sort ce vendredi en Allemagne, l'occasion pour les médias allemands de dévoiler leurs interviews avec Robert :

Traduction de l'interview : (merci google et reverso ^^)

Connaissiez-vous les films des frères Safdie avant de travailler avec eux sur «Good Time»?
Non. Je n'ai d'abord vu que l'affiche de leur film "Heaven Knows What". Quand je l'ai découvert, je savais déjà qu'ils me plairaient. La bande-annonce était encore meilleure: j'ai ressenti une énergie que je ne ressens pas souvent au cinéma. Nous nous sommes bien entendus lors de la première réunion, et j'étais totalement partant pour faire un film en commun. Bien sûr, j'ai aussi regardé "Heaven Knows What". Super!

Cette énergie particulière s'est-elle ressentie pendant le tournage?
Oui. Aussi parce que Benny et Josh Safdie discutaient du matin au soir avec l'un l'autre et ils aimaient me parler en même temps. Cela m'a vraiment stimulé, surtout quand quelques secondes plus tard, ils disaient "Action". Que Benny joue aussi dans le film a rendu le travail encore plus chaotique et a augmenté la vitesse de travail. Mais toute la tension et l'intensité étaient exactement ce qu'il fallait pour cette histoire et ce rôle.

Que cherchez-vous dans vos rôles?
Si seulement je pouvais le dire ! En fait, j'essaie juste de trouver des scripts qui sont imprévisibles. Et des choses que vous ne voyez pas souvent au cinéma. Je veux faire des films qui m'emporteraient en spectateur.

Êtes-vous devenu plus confiant au cours votre carrière quand il s'agit de choisir des films sophistiqués?
Non. Plus je vieillis, plus mes doutes deviennent forts. Mais ça ne me dérange pas. J'ai appris à apprécier mon insécurité. C'est probablement un peu malsain sur le plan psychologique, et ils sont tous agacés parce que je m'attends toujours à ce que tout se passe mal. Avant la première de "Good Time" à Cannes, j'étais tellement excité que la peau de mes paupières a commencé à peler. Mes paupières sont devenues vraiment sanglantes. Mais apparemment, ils sont devenus un véritable porte-bonheur pour le film.

Votre personnage dans "Good Time" semble assez débraillé. A quel point êtes-vous vaniteux?
En tant qu'acteur, si vous vous inquiétez  de savoir si le public pourrait vous trouver moche, vous n'avez pas la tête libre pour l'essentiel. Mais à travers les films «Twilight», ces pensées sont beaucoup plus ancrées en moi que je ne le voudrais. Beaucoup de critiques sur "Twilight" ont parlé de mon apparence: "Le vieillissement rapide de Robert Pattinson." Si vous lisez quelque chose comme ça tout le temps, cela ne vous laissera pas sans trace.

Êtes-vous heureux que les temps de "Twilight" soient terminés?
Oh, j'aime l'idée que les films soient toute une affaire pour beaucoup de gens. Pendant longtemps, j'ai pensé que je devais me débarrasser du rôle d'Edward Cullen. En attendant, je sais que je peux surprendre le public encore et encore. Ils font le lien avec "Twilight" et arrivent à voir quelque chose de très différent, comme par exemple avec "Good Time".

Source Via

Benny Safdie parle de Robert Pattinson et de Good Time avec Frankfurter Neue Presse


Traduction de l'interview :

Monsieur Safdie, préféreriez-vous parler de Robert Bresson ou de Robert Pattinson ?
Ben Safdie : J'aime parler des deux pendant de nombreuses heures...

Mieux vaut parler seulement de l'ex-vampire de la saga Twilight. David Cronenberg a dit que grâce à la star Pattinson, le financement de son film d'art et d'essai a été plus facile. Était-ce pareil pour vous ?
Safdie : Nous n'avons pas engagé Pattinson pour l'argent. L'initiative est venue de Robert. Il avait vu certains de nos films et nous a écrit qu'il voulait faire partie de notre monde. Lors de notre première réunion, nous n'avions aucun projet. Nous étions ravis par l'énergie incroyable qui irradiait de Robert. Mais bien sûr, avec Robert, nous avons été en mesure de planifier un budget plus élevé - et nous avons pu nous permettre le grand parc d'attraction. 

Jusqu'à quel point Pattinson veut-il prouver qu'il est plus qu'un beau garçon pour les adolescentes ?
Safdie : Je ne pense pas que Robert veuille prouver au monde qu'il est un bon acteur. Il veut se le prouver à lui-même - et c'est une excellente base pour faire un bon travail. Pattinson pense toujours qu'il n'est pas assez bon. Après chaque scène, il pense pouvoir la rendre encore meilleure. Ce n'est pas pour rien qu'il prend des rôles aussi différents. Il veut trouver sa place dans ces endroits très différents - pour y disparaître complètement. Il dit cela très souvent. 

C'est pour cela que vous l'avez défiguré avec une coiffure blonde et une barbe hirsute, pour que vous puissiez à peine le reconnaître ?
Safdie : Le look était notre idée, mais Robert était enthousiaste à ce sujet. Il ne voulait pas être reconnu, mais il voulait disparaître dans ce monde. Pour essayer le maquillage, nous sommes allés dans un magasin de beignets. Le vendeur a demandé : "Êtes-vous Robert Pattinson ?" Robert l'a regardé droit dans les yeux et lui a dit : "Non ! Mais on me le dit tout le temps!" Ça a marché et cela lui a donné plus de confiance. 


Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Nouvelle interview vidéo de Robert Pattinson avec 20 Minuten durant le festival de Cannes 2017



Via

Nouvelles photos de Robert Pattinson lors du Festival du film de Cologne - Le 1er Octobre 2017



Source Via

Nouveaux Stills de Robert dans Good Time