samedi 3 novembre 2018

Jennifer Jason Leigh parle du tournage de Good Time avec Robert Pattinson dans une nouvelle interview avec Vanity Fair




Traduction de l'extrait : 

Plus récemment, vous étiez dans Good Time des frères Safdie, un film vraiment inhabituel dans lequel vous incarnez la petite amie en manque d'attention de Robert Pattinson. 

J'ai trouvé que Robert Pattinson était brillant. J'adore ce film. J'ai fait deux nuits. C'était court. Les Safdie m'ont envoyé un journal sur le personnage, comment elle a rencontré tout le monde, la relation avec la mère, toute l'histoire, tous ces détails spécifiques. C'était très utile parce que vous arrivez, vous improvisez essentiellement pour deux nuits, puis vous rentrez chez vous. 

Et il était fantastique. Il était dans la peau du personnage tout le temps, mais il était également gentil et drôle. L'accent était sans faille. Je croyais qu'il était ce type. 

Donc il était dans la peau du personnage, aussi nerveux et regardant par dessus son épaule ?

Non, il n'était pas nerveux ou étrange. C'était plus parce qu'il n'arrêtait jamais l'accent. J'avais simplement l'impression qu'il était toujours ce mec. C'est difficile à expliquer. Il n'y a tout simplement pas eu de changement énorme entre et après les scènes, c'était continu. Ensuite, je l'ai vu après le film à un événement et il était une personne totalement différente. 

Source Via

Nouvelle Interview et nouveau photoshoot de Robert Pattinson pour le magazine 'Interview'

L'interview a été réalisée par son partenaire dans 'The Lighthouse', l'acteur Willem Dafoe :

Le shooting :


image host image host image host image host image host image host image host image host

Update :
image host

Traduction de l'interview :

Robert Pattinson raconte à Willem Dafoe ce qui le terrifie. 

Bien que ses jours en tant qu'idole dans une franchise internationale soient en grande partie derrière lui, le charisme de Robert Pattinson demeure exaspérant et inéluctable, son visage est un ying-yang permanent d'étonnement et de gravité pâle monté sur une structure osseuse aiguisée de manière industrielle. Après avoir grandi dans la banlieue londonienne, à travers le pétillement de la célébrité, la carrière de Pattinson s'est ouverte à un monde sauvage. L'acteur de 32 ans a endossé des rôles lourds dans des films de réalisateurs tels que David Cronenberg et James Gray, avant de se faire pousser le bouc et de prendre l'accent du Queens pour le film des frères Safdie, Good Time. 
Tous doutes sur la sincérité du désir de Pattinson d'avoir des projets ambitieux à petit budget, ont été dissipés par son dernier rôle dans le premier film en anglais de Claire Denis, High Life. Le nouveau drame psycho-sexuel de la réalisatrice française place Pattinson dans une colonie pénitentiaire dans l'espace, où les prisonniers voient leur semence récoltée par une envoûtante Juliette Binoche. (Le personnage de Pattinson l'appelle "le chaman du sperme"). L'année prochaine, il sera la vedette du film d'horreur d'A24, The LightHouse, aux côtés de Willem Dafoe, un homme qui a habilement alterné des films classiques d'art et d'essai et des blockbusters d'été. N'ayant jamais parlé sur le tournage - c'est un truc machiste d'acteur - les deux hommes ont longuement parlé pour la première fois pour discuter de la brutalité de la célébrité et des joies de s'en éloigner. 

Robert Pattinson : J'étais littéralement terrifié par cette interview, et je viens juste d'en faire durant une semaine entière. Quand j'étais à San Sebastian, j'en ai fait une avec Juliette Binoche et je me souviens d'avoir pensé : "Je ne sais même pas si les gens sont intéressés par ce que je raconte."

Willem Dafoe : Tu sembles charmant dans les interviews que j'ai vues. Est-ce comme une performance ?

Nouvelle photo de Robert Pattinson sur le tournage de 'Waiting for the Barbarians' au Maroc

La photo daterait d'aujourd'hui et a été prise par un membre de l'équipe du film ! On dirait bien qu'il s'est coupé les cheveux pour le tournage :) !


Source Via