lundi 23 juin 2014

Interview de Robert Pattinson avec Popcorn with Peter Travers (Vidéo vostfr)

Version VOSTFR



Traduction et upload Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Vidéos originales et traduction complète ci dessous





Extrait de l'interview



via @melcitron


Update : Ajout de l'interview complète


ABC US News | ABC Celebrity News

Source Via @clarabelg1


rpl par pinupgrrrl

A 1.00 – 1.55

PT: Les stars de The Rover sont des mecs vraiment foutus. Guy Pearce et Robert Pattinson. Bienvenue messieurs.

Guy: Merci ! Quelle introduction.

Rob: J'aurais aimé avoir ça avant qu'on commence à faire la tournée promotionnelle avec la presse. Je vous aurais volé votre réplique.

PT: Prenez là. Mais quand vous faites un film comme celui ci et que vous êtes dans l'Outback, pour Guy ce n'est pas nouveau. Il a dû faire des tonnes de trucs là bas.

Guy: Je vis presque là bas.

PT: Oui et je ne le sais pas. Mais vous vous êtes mis au propre. Vous avez passé beaucoup de temps ensemble pour faire ce film là bas au milieu de nulle part. Quand avez commencé à vraiment vous taper sur les nerfs?

Guy: Environ il y a une heure.

PT: C'est vrai? C'est super.

Guy: Non je ne crois pas.

Rob: Faut pas le dire.

Guy: Je pense que si.

Rob: Tu ne m'as jamais tapé sur les nerfs.

Guy: Il m'a constamment tapé sur les nerfs.


Guy parle ensuite du travail avec toute l'équipe et David. Ils se sont marrés tous les jours car le film est tellement à un autre niveau.

A 2.35 – 2.53

Rob: Oui normalement quand vous êtes avec d'autres acteurs, vous avez une idée précise de ce que vous pouvez faire car les autres acteurs n'ont pas le droit de le faire. Avec ce film, c'était assez ... je n'avais aucune idée de ce que je devais faire avant d'arriver pour travailler donc vous ne pouvez pas vraiment... tout était équivalent à une nouvelle expérience.


Guy explique que son personnage kidnappe le personnage de Rey donc ils n'ont pas de relation au début. Le journaliste mentionne le fait que le nom d'Eric n'est jamais mentionné si ce n'est dans le générique. Guy dit donc qu'on peut le nomme Debby. Le journaliste parle ensuite de Rey et Rob ajoute que son nom est Reynolds. Le journaliste dit qu'au moins on sait ça.

A 4.20 – 5.30

PT: Votre personnage n'est pas très intelligent, un peu déficient mental.

Rob: Un peu. J'ai toujours établi avec David Michôd qu'il est quelqu"un que tout le monde croit déficient mental mais qu'en fait il ne l'est pas. On n'a cessé de le lui dire tout le temps. Sa relation avec Guy est le seul moment où il a vraiment eu un peu d'autonomie pour penser. Donc le mécanisme de pensée est tellement rouillé ou il n'a peut être jamais été utilisé.

Guy: Son manque d'indépendance. Il n'a jamais dû être indépendant.

Rob: Il a été traité... oui il a été traité comme s'il était handicapé d'une certaine façon. Et il a aussi été très malmené à cause de cela au lieu de lui donner des bases morales . A chaque fois "Oui t'es un idiot". Il a été giflé plus d'une fois.

Guy : je lui dis qu'il est lent d'esprit.

Rob: Ca a l'air d'être le truc le plus insultant au monde. Ma mère me disait toujours ça. Je ne l'avais jamais vu comme quelque chose d'agressif.

Guy: C'est de l'amour oui.


Guy précise ensuite qu'ils sont restés dans la peau de leur personnage. Rob pense qu'ils étaient dans la peau de nos personnages d'une façon marrante. Guy dit que comme ils restaient avec l'équipe c'est sur de dire s'ils sont sortis ou non de leur personnage. Le journaliste leur demande combien de temps le tournage a pris.

A 6.15 – 6.22

Rob: On ne cessait de faire des aller venues entre les villes.

Guy dit ensuite en rigolant qu'il n'aime pas quand il n'y a pas de paparazzis autour de lui. Guy parle de ses débuts dans Neighbours. Il a certes vécu un peu la célébrité mais rien du niveau de Rob.

A 6.55 – 7.22

Rob: Il y a eu nulle part ou rester. Il y avait un seul hôtel dans chaque ville. Si vous vouliez donc suivre l'équipe, il aurait fallu vivre dans sa voiture. Et c'est dangereux. Je crois que ce n'est arrivé qu'une seule fois. Il y a eu un mec.

Guy: Il y a un mec qui est venu et tout l'équipe a...

Rob: Il a attendu tout ce temps.

PT: C'est trop triste un paparazzi solitaire.


Arrive la fin de l'émission et de la partie musicale. Peter dit que ce sont deux musiciens et que Rob joue de la guitare et chante même dans le film.

A 7.50 – 10.12

Guy: On pourrait faire cette chanson.

PT: Vous pourriez faire un duo?

Rob: Ce n'était pas ça.

Guy: Je pense que c'est ça le souci. Ce n'est pas parce qu'on est musicien... on ne sait pas quelle chanson chanter. C'est l'anxiété.

PT: On a toujours un truc en tête.

Guy: On n'écoute plus rien.

Rob: Je peux sentir mes mains...

Guy: en sueur.

Rob: moites...

PT: Guy est là. Vous avez débuté par le théâtre et vous par une comédie musicale

Guy: Ce n'était pas mon premier film. On en a déjà parlé.

PT: Oui et vous avez vu Guy faire des claquettes. Et vous?

Rob: J'ai mon niveau 2 de danse cubaine.

PT: Oh vous étiez là pour elle et vous n'avez pas fait d'effort pour aller au niveau supérieur?

Rob: Non. C'était une compagnie de théâtre amateur. C'était la toute première chose que j'ai faite. Je devais jouer un danseur avec une rose à la bouche.

PT: Oh allez , un numéro de danse n'est rien pour Rob , même avec une rose entre les dents.

Guy: On doit répéter pour danser.

PT: Vous allez me dire que pendant tout ce temps en Australie aucun de vous deux n'a sorti la guitare.

Guy: on a eu..

Rob: Si à 4h du matin.

PT: Faites comme si... Baissez les lumières.

Guy: Je n'ai pas la pression.

Rob: Je ne suis pas assez bon. Je suis trop incompétent.

PT: Mais ce n'est pas "Je ne suis pas assez bon". Ca a toujours été le fait de ne pas retenir un petit morceau d'une chanson. Une mélodie.

Guy: Vous savez que c'est une histoire d'amour ce film.

PT: Je sais. Il est le chanteur dans ce film.

Guy: Tout à fait. Tu es le chanteur dedans. Donc je chante.

Rob: T'es trop bon quand tu le fais. Je peux pas. Mon dieu.

PT: L'action ici était vraiment trop drôle. Je n'ai jamais vu quelqu'un se recroquevillé sur lui même et disparaître dans l'émission avant.

Rob: C'est une première.

PT: Merci. Merci Rob. Merci Guy.

Traduction Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Aucun commentaire: