jeudi 17 août 2017

Nouvelle interview vidéo de Robert Pattinson avec Associated Press



Traduction :

Josh : Cela parle d'un romantique, Rob joue un personnage qui s'appelle Connie Nikas et qui est un psychopathe romantique, il est en quelque sorte obsédé par l'idée de l'amour. Il décide d'emmener son frère handicapé avec lui à un braquage de banque, car il pense que cela va être une expérience, lui donner le sentiment d'être indépendant. Malheureusement le cambriolage tourne mal et son frère finit en prison, Connie est en fuite et il essaie durant le reste du film de faire sortir son frère de prison. 
Robert : Je pense que c'est l'ambiance... la plupart des gens, quand ils voient un tournage ont l'habitude de jeter un coup d'oeil...
Josh : un coup d'oeil [looky-loo en anglais], c'est tellement britannique...
Robert : Avec ce film... on tournait tellement vite, il y avait une ambiance tellement folle autour du tournage que ça les rebutait de regarder, donc personne ne regardait vraiment. Et puis, nous faisions des journées de 20h, donc tout le monde avait l'air épuisé, on avait l'impression que quelqu'un venait juste de trouver une caméra et qu'il s'amusait avec... puis il y avait ce petit maquillage subtil... j'ai réalisé quand on a fait un essai maquillage dans l'appartement de Josh et que nous avons fait ce truc... je pouvais sortir et on pouvait voir que la lueur de reconnaissance quand vous passez devant quelqu'un avait disparu. C'était vraiment intéressant de voir ce qui peut être changé sur le visage de quelqu'un et le changer fondamentalement. 




Robert : C'était insensé, c'était complètement dingue. 
Josh : Je suis quelqu'un de bien.
Robert : Il y avait beaucoup d'énergie et les gens se donnaient à fond, c'est toujours mieux quand vous pensez qu'il y a un résultat final...la plupart du temps quand vous tournez un film, vous avez le sentiment que vous aurez de la chance si quelqu'un en fait quelque chose au montage... il y a eu tellement d'énergies dans chaque scène que tout le monde se disait qu'il devait en ressortir quelque chose. 
Josh : Mies van der rohe, l'architecte génial... je voulais être architecte à un moment... a dit que Dieu était dans les détails, pour moi on devait être très précis, donc quand on a fait la bande originale avec Oneohtrix Point Never, qui est un musicien dont j'ai toujours été fan... il fait de la musique pour des films qui n'existent pas et puis nous y avons mis un film... la bande originale était comme un personnage dans le film, c'est comme cette fièvre durant le film qui veut éclater, se libérer, le film parle du fait de devenir libre donc la bande originale est comme cela. 

Via

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Aucun commentaire: