jeudi 17 août 2017

Nouvelle interview de Robert Pattinson avec The Los Angeles Times

Dans cette interview il est question du tournage de "High Life", de ses cinéastes favoris, des films qui l'ont marqué, de son désir de travailler avec la réalisatrice Maiwenn...


Traduction

Avec la sortie de "The Lost City of Z" et "Good Time" on pourrait bien se souvenir de 2017 comme l'année où Robert Pattinson est officiellement devenu le chouchou des critiques. 

Certains pourraient prétendre que le changement a débuté en 2012, quand l'acteur britannique, encore connu pour avoir fait enflammé les coeurs dans les films "Twilight", a fait un changement de performance dans le film d'art et d'essai de David Cronenberg "Cosmopolis". Depuis, Pattinson a retravaillé avec Cronenberg dans "Maps To The Stars", a fait un travail redéfinissant sa carrière dans le thriller dystopique de David Michôd "The Rover" et a gagné des applaudissements pour ses apparences dans des films dont "Queen of the Desert" d'Herzog et "Life" d'Anton Corbijn. 

Mais sa polyvalence n'a jamais autant été manifeste que cette année, d'abord avec son rôle secondaire habilement minimisé de l'explorateur de l'Amazonie, Henry Costin, dans "The Lost City of Z" de James Gray. Suivi par son tour désarmant pour dé-glamouriser la star, dans le rôle du braqueur de banque amateur dans le thriller de Josh et Benny Safdie "Good Time", qui sort dans les cinémas vendredi. 



L'accumulation constante de noms prestigieux du monde du cinéma sur le CV de Pattinson représente l'accomplissement d'un rêve qui a pris racine durant son adolescence. Bien avant que "Twilight" ne l'envoie dans la stratosphère de la célébrité, Pattinson raconte qu'il était un amateur de cinéma obsessionnel, avec une passion particulière pour le cinéma d'art et d'essai Français. Même les critiques qui ont tardé à apprécier le talent de l'acteur (Coupable) approuveraient probablement ses goûts, qui l'ont orienté vers ses favoris aussi différents comme Jean-Luc Godard, Leos Carax, Claire Denis et Herzog. 

Ce mois-ci, Pattinson doit se rendre en Pologne pour commencer le tournage du film de science-fiction "High Life," le premier projet en anglais réalisé par Denis, dont il a commencé à regarder avidement les films lorsqu'il était adolescent. Les autres projets de Pattinson incluent "Damsel", un western avec Mia Wasikowska et réalisé par David et Nathan Zellner ("Kumiko, the Treasure Hunter") et "The Souvenir", un mystère romantique en deux parties de la réalisatrice britannique Joanna Hogg. 

Avez-vous toujours été un passionné de cinéma ?
J'étais intéressé par les films bien avant d'être acteur. J'ai essentiellement abordé ma carrière, au moins durant les 10 premières années, en essayant de recréer l'étagère de DVD que j'avais à 17 ans. 

Dites-moi ce qu'il y avait sur cette étagère de DVD.
Vous pourriez littéralement regarder ma page IMDb et la voir. James Gray était très important. Claire Denis. [Werner] Herzog. Ce sont des personnes que je viens juste de cocher dans ma liste. Il y avait également beaucoup de [Jean-Luc] Godard. 

Y a-t-il certains titres qui vous ont particulièrement inspiré ?
"Prénom : Carmen" de Godard a été très important pour moi en terme de tonalité et de performance. J'aime le changement de genre, et je trouve que cela commence comme une sorte de farce et que ça se développe en une des relation les plus émouvantes, une histoire d'amour non réciproque, que j'ai pu voir. 
"White Material" de Claire Denis était également un des plus importants. J'ai adoré "No Fear, No Die" également. J'adore beaucoup de trucs de Claire Denis. Et Leos Carax également, surtout "Les Amants du Pont-neuf".
Il y a quelque chose à propos de ces réalisateurs. Je ne peux pas trouver un meilleur mot que "singulier", mais ils sont tellement uniques. Je veux dire, j'aime beaucoup de films anglais des années 70, que tout le monde aime, mais parmi les films plus récents, pour une quelconque raison, beaucoup de films français - ils sont plus lyrique. Ils n'ont pas peur d'être émotionnellement lyrique. J'aime ça. 

Vous devez être ravi de travailler avec Claire Denis sur "High Life". 
C'est sûr. Je commence à tourner Dimanche. Je vais finalement là bas après trois ans. Je suis très curieux de savoir comme cela va se passer. Le scénario est très ambitieux, pour le moins. 

Quels sont vos cinéastes plus anciens préférés ?
J'ai récemment regardé beaucoup de films de Ken Russell. J'adore ses films. Je regardais "The Devils" l'autre jour. Il y a une sorte de ligne qui relie tout ces films, mais je ne sais jamais vraiment ce que c'est. Beaucoup sont basés sur la performance; tout ces réalisateurs obtiennent ces performances incroyables. Oliver Reed dans "The Devils" est irréel. Cela pourrait être jouer maintenant et ce serait encore subversif. 

Vous avez travaillé avec des cinéastes formidables ces dernières années, incluant David Cronenberg, David Michôd et maintenant les frères Safdie. 
J'ai eu un peu de chance. J'avais déjà travaillé avec de grands réalisateurs avant cela, mais ils avaient tendance à aller et venir entre des films personnels et des films plus commerciaux. Avec les autres réalisateurs, leurs films semblent tous personnels. Mais après Cronenberg et "Cosmopolis," qui est sorti de nul part - avec David Michôd, je me souviens avoir vu un extrait de la bande-annonce d'"Animal Kingdom" avant sa sortie et c'était un extrait phénoménal. Je suis allé vers lui après et je l'ai rencontré longtemps, peut-être un an et demi, avant que " The Rover" ne se fasse. 

J'aime le sentiment de découvrir et rencontrer quelqu'un qui est vraiment vraiment affamé et a beaucoup à prouver. C'est passionnant de voir la progression des Safdie. Scott Rudin et Martin Scorsese vont produire leur prochain film [le thriller "Uncut Gems"].

Vous avez souvent assisté au Festival de Cannes ces dernières années. Avez-vous eu la chance de voir d'autres films lorsque vous y étiez ?
Cette année j'ai vu "You Were Never Really Here." de Lynne Ramsay. C'était génial. C'est une autre des personnes qui est sur ma liste depuis toujours. Mais en général, c'est toujours un peu amusant d'aller voir d'autres films quand vous avez la première d'un film là-bas. J'aimerais à un moment donné faire partie du jury. Tout le monde dit "c'est tellement ennuyeux de voir trois films par jour," mais c'est en quelque sorte tout ce que je fais de toute façon. 

Y a t-il des films de l'année dernière que vous avez particulièrement aimé ?
J'ai adoré "Embrace of the Serpent", le film de Ciro Guerra. Et j'ai adoré "Mon Roi" le film de Maïween. J'ai trouvé qu'il était génial. 

J'adore que vous dites cela. Je me souviens que "Mon roi" a été cloué au pilori à Cannes. 
Tout le monde a détesté "Mon Roi" ?

Je ne dirais pas tout le monde. Je veux dire, je ne peux pas parler pour tous mes frères critiques, mais...
Vraiment ? C'est dingue ! J'adore ce film. J'ai trouvé qu'il était tellement émouvant. 

Est-ce que Maïwenn est quelqu'un avec qui vous voudriez travailler dans le futur ?
Oui bien sûr. C'était un des meilleurs films de l'année pour moi. 


Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Aucun commentaire: