mardi 26 juillet 2016

Brady Corbet parle de The Childhood of a Leader et des fans de Robert Pattinson (Vidéo + résumé)

Longue interview intéressante où Brady parle du scénario du film, sa propre expérience en tant qu'enfant-acteur, de la bande originale et des fans de Robert.



Résumé de la vidéo :
Brady demande à la journaliste si elle sait de quoi parle le film, elle lui répond que cela parle d'un enfant et de la manière dont certains évènements de son enfance l'ont marqué et ont fait de lui ce qu'il est devenu.
Brady revient sur le fait qu'il trouve cela perturbant qu'un homme veuille devenir président, qu'un homme pense savoir au plus profond de lui ce qui est le mieux pour un pays. Ils parlent ensuite du scénario, qu'il a commencé à écrire quand il avait 17 ans après avoir lu un livre qui parlait du traité de Versailles, cela lui a pris beaucoup de temps pour trouver les bons partenaires.
La journaliste lui demande comment il décrivait le film lors des réunions, il le décrivait d'une manière réductrice et ridicule, comme un mélange entre "Shinning" et "The Omen", heureusement que les gens qui ont investi dans le film savaient vraiment de quoi il s'agissait.
Ils parlent ensuite du casting de Prescott, elle lui demande ce qu'il recherchait chez l'enfant qui jouerait le rôle, Brady cherchait un petit garçon de 9 ans qui ressemblait à une fille, le jeune acteur a été repéré alors qu'il jouait au foot, ses parents étaient géniaux et le film ne serait pas le même sans eux.
Qu'a t-il appris en étant lui même un enfant-acteur pour diriger un enfant, il lui parlait comme si c'était son égal, car quand il était enfant il détestait qu'on lui parle avec condescendance. Tom était très intelligent pour un garçon de 9 ans, il lui expliquait de quoi cela parlait, ainsi qu'à ses parents et il comprenait.
Ils parlent ensuite de Donald Trump, pour Brady il se fiche de savoir d'où il vient, mais ce qui est intéressant ce sont les gens qui lui ont donné tant de pouvoir, c'est terrifiant de voir les dommages que causent sa candidature même si il ne gagne pas l'élection. 
La journaliste l'interroge sur la bande originale de Scott Walker, elle a été très surprise par la BO très prenante, c'est un des héros de Brady, il ne savait pas s'il dirait oui mais il pensait qu'il serait intéressé et il avait le sentiment qu'il comprendrait le matériau.
La journaliste le questionne sur son travail en partenariat avec Mona Fastvold qui est aussi sa compagne, ils adorent travailler ensemble, cela faisait plusieurs années qu'ils collaboraient ensemble avant d'être un couple, c'était génial et stressant à la fois, car ils venaient d'avoir un bébé et ayant travaillés des années sur ce projet ils étaient fauchés, il a donc été surpris que le prix au festival de Venice soit de l'argent (100 000 dollars à partager entre le réalisateur et le producteur), il plaisante en disant que pour son prochain film il ne le soumettra qu'à des festivals offrant de l'argent en récompense.
Qu'est-ce qui l'a motivé à être acteur quand il était jeune, rien, c'était en fait un accident, sa famille a décidé de l'emmener à une audition pour un film qui se passait à côté de chez lui, il n'a pas eu le travail mais il a eu un agent à 7 ans et ensuite il recevait des scénarios et autres puis il a déménagé à L.A. Ils reviennent sur les grands réalisateurs avec qui il a travaillé (Michael Hanneke, Lars von Trier...) ils ont tous quelques choses en commun, ils sont tous courageux.

"Que diriez vous aux fans de Robert Pattinson qui vont venir voir votre film ?"
"Passez un bon moment ! Je pense que ses fans... ils sont comme tout ceux qui regardent ses films maintenant, je veux dire, il travaille avec certains des meilleurs réalisateurs au monde. Donc, je pense qu'ils sont plutôt bien entraînés. S'ils peuvent gérer Cosmopolis, je pense que ce film leur ira."

Traduction Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Aucun commentaire: