jeudi 3 juillet 2014

Interview de Robert Pattinson avec Little Whites Lies (Scans + traduction)

 
 

L'interview

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

LWL : Qu'est ce que vous aimez dans les films?

Rob: Quand je me suis rendu compte pour la première fois que que je voulais vraiment m'impliquer dans l'industrie du cinéma, je me souviens avoir regardé Vol au dessus d'un nid de coucou et j'ai voulu être ce personnage après. Prétendre être autre chose vous donne confiance , même si c'est une fausse confiance et que ça ne dure qu'une seconde. Je pense que ça reste en vous après. Je me souviens avoir vu ça et "Orange Mécanique" et ils m'ont tous les deux fait le même effet. J'étais extrêmement timide quand j'étais enfant. Ce film , pour des raisons bizarres , m'a fait me déguiser pour ressembler à Randle McMurphy

Voici les citations de Rob dans cette interview

"The Rover est un film qui déclenche sans conteste beaucoup de crainte. La seule chose qui m'a parlé était purement stylistique. J'aime la propreté de l'écriture et avoir cette situation qui était tellement dure. C'était tellement original , rien que dans le script."

Guy dit que sur le tournage , l'atmosphère était lourde. Voici la réaction de Rob

"Ah bon? Je trouvais ça vraiment marrant d'être au milieu de nulle part. L'équipe de tournage résidait au même endroit que les acteurs. Vous n'avez jamais ça. En tant qu'acteur, vous allez dans des villes inconnues et tout le monde vit sur place donc ils rentrent chez eux et vous , vous rentrez à l'hôtel et c'est lamentable. Mais ça signifiait que j'ai pu traîner avec tout le monde. C'était génial. J'ai passé un moment tellement super".

En parlant de son personnage , Rey et de sa relation avec celui de Guy, Eric:

"J'étais intéressé par cette dynamique où un mari bat sa femme et la femme ne cesse de revenir. Pire le mari devient, plus la femme pense qu'il l'aime."Il y avait des scènes où je tentais de flirter avec Guy. Il n'en avait aucune idée. Ni David d'ailleurs. A mi production , j'ai dit 'Tu sais que je joue ça comme si c'était une histoire d'amour?'. Dans une scène où il me donnait un coup de pied, j'ai tenté de mettre ma main derrière son short. Cette scène a été coupée au montage. "

Lorsque Rob justifie que Rey n'est pas un attardé mental:

"Rey a passé toute sa vie à tenter de se cacher, même de se recroqueviller sur lui même. Il ne veut pas que les gens l'entendent. J'ai imaginé ces petits chiens ennuyeux que les gens ne cessent de repousser toute leur vie. Il continue de pourchasser ces gens. Il ne s'est absolument pas endurci. Il reste ce gamin mou qui est mal coordonné. Il est un peu basé sur mon cousin. "

Il parle ensuite des médias et des interviews avec la presse.

"Je prenais beaucoup de plaisir au début avec les interviews. Je n'avais pas pris conscience que des gens allaient les lire et qu'il n'y avait donc aucune responsabilité. Vous tentez simplement de dire des blagues. Et vous vous rendez compte que les gens se souviennent et que c'est écrit et ils vous posent des questions à ce propos après et vous commencez à vous fermer. Vous ne voulez pas que les gens sachent qui vous êtes. C'est le pire qui puisse arriver à un acteur. Ce n'est même pas le fait qu'ils sachent qui vous êtes. C'est les gens qui pensent que vous êtes un certain truc. Quand j'ai débuté , j'ai eu des tas de problèmes avec les gens qui pensait : 'Oh ce n'est qu'un gamin issu d'une école privée anglaise'. Personne ne voulait me donner des rôles variés à cause de ça. Maintenant , les gens ne pensent même plus que je suis anglais. C'est le bagage Twilight. Je sors tout juste de ça après avoir été pendant 4 ans un personnage publique."

Il parle ensuite des réalisateurs prestigieux avec qui il a travaillé:

"J'essaie en fait de me recréer mon armoire à DVDs que j'avais quand j'avais 17 ans. J'ai ma liste des 20 réalisateurs. J'en ai barré 9 cette année et l'année dernière. Je veux encore avoir....Qui d'autre je veux avoir? Paul Thomas Anderson car tout le monde l'a. Jacques Audiard, Alfonso Cuaron. Je veux faire un film de Godard. Cette année , j'en fais un avec Harmory Korine et aussi James Gray. "


Il parle plus particulièrement de son travail avec Werner Herzog:

"Oui, c'est ridicule. C'est fou car il a écrit le script et c'est un des scripts les plus difficiles que j'ai jamais lu. Je me souviens de ma première scène avec Nicole Kidman (qui joue Gertrude Bell) , c'est un truc sur la situation politique en Turquie. Werner est arrivé et a dit : 'Cette réplique est une blague. Dis la comme si c'était une blague'. Et je lui ai dit : 'Quoi? De quoi tu parles? ' et il est parti en disant : 'C'est marrant. C'est marrant'. Nicole m'a dit : 'Bonne chance'. Mais Werner est génial. Im est exactement ce à quoi vous vous attendez. Il a tellement d'histoires incroyables. Sur tous les sujets. Il a une histoire vue de l'intérieur. Et il a aussi une incroyable confiance. Je pense que c'est de là que vient sa créativité. Il croit à 100% en lui, un petit peu comme David Cronenberg . Donc vous n'hésitez pas à dire: 'Oui je vais faire tout ce qu'il dit'. Cosmopolis a vraiment tout changé pour moi".

Il parle ensuite de la musique :

"J'ai un tout petit peu stagner avec la musique et je ne sais pas pourquoi. J'ai trouvé quelques personnes différentes récemment mais c'est bizarre comme vous pouvez cesser d'écouter de la musique parfois. Je ne sais pas. J'essaie de m'y remettre à présent. Autrefois j'écoutais toujours de la musique quand j'étais sur un plateau de tournage et je l'utiliser pour l'inspiration et je ne le fais plus en ce moment. Je ne fais qu'écouter du rap constamment. "

Enfin , il évoque la chanson qu'il chantonne dans The Rover , "Pretty Girl Rock" de Keri Hilson:

"Je n'avais jamais entendu cette chanson avant que David ne me la fasse écouter. J'adore le fait que Rey connaisse toutes les paroles de cette chanson. C'est une des choses les plus embarrassantes, que d'être assis et de l'écouter sans cesse. Je suis aussi très mauvais quand il s'agit de retenir des paroles. Je me la suis repassée encore et encore dans ma chambre d'hôtel. Je choppe vite aussi donc je ne cessais de la chanter après. "

Interview de David & Guy

imagebam.com imagebam.com

Critique du film

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

Source Scans

Traduction Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Aucun commentaire: