vendredi 1 décembre 2017

Robert Pattinson parle de ses choix de réalisateurs et de ses futurs projets avec Indiewire


Traduction :

Robert Pattinson explique ses choix de réalisateurs sous-estimés et pourquoi Claire Denis est la "punk la plus authentique" qu'il ait rencontré. 

Ce n'est pas inhabituel pour les acteurs, après qu'ils soient devenus des stars de cinéma, d'utiliser leur influence pour faire des projets qui les passionnent ou pour travailler avec des réalisateurs qu'ils admirent. Ce qui rend les choix de carrière Post-"Twilight" de Robert Pattinson si fascinants c'est qu'il n'a pas recherché des réalisateurs connus, des projets de studios avec un pedigree de récompenses, ou des projets personnels qu'il était déterminé à mener. Au lieu de cela, il a recherché des réalisateurs célèbres dont le travail est légèrement sous-estimé et en dehors du cinéma tout public américain.

"J'aime vraiment la chasse," dit Pattinson dans une interview avec IndieWire quand il était au Festival du Film de Savannah pour recevoir un prix Maverick. "J'aime trouver des réalisateurs qui ne sont pas encore pleinement connus par le monde entier."

Dans le cas de Josh et Benny Safdie, qui ont dirigé Pattinson dans "Good Time", Pattinson a vu une image de leur précédent film sur IndieWire qui a attiré son attention. "Dès que j'ai vu la bande-annonce de "Heaven Knows What", J'ai su à quoi ils ressemblaient," dit Pattinson. "Je cherchais activement des réalisateurs qui avait un sentiment très sauvage et incontrôlable. Je comprends assez rapidement le type de [réalisateur] avec qui je veux travailler."




Pattinson a dit qu'il consacrait beaucoup de temps à rechercher des films plus petits et internationaux - principalement en lisant des critiques provenant de festivals.

"C'est tellement difficile de suivre tout ce qui sort - la moitié des films que j'aime ne sont même pas sortis dans ce pays," déclare Pattinson. "C'est le seul avantage d'être dans une grande agence [WME], vous leur demandez constamment de rechercher un lien pour le voir. Ce qui m'ennuie, c'est que je finis par regarder la majorité des films sur mon téléphone."

Pattinson dit qu'il n'a pas de "liste de souhaits" de réalisateurs, mais il prend contact avec ceux qui l'intéressent quand il fait la connaissance de leur travail. Dans le cas des Safdie, il n'y avait pas de rôle naturel pour Pattinson dans leur prochain film "Uncut Gems", donc les frères ont écrit "Good Time" pour l'acteur, en se basant sur certains aspects de la personnalité de l'acteur qu'ils avaient remarqué en passant du temps avec lui en privé, principalement des caractéristiques qu'ils n'avaient pas vues de lui en public ou sur grand écran.

"J'ai vraiment certaines manies parfois, que beaucoup de gens ne voient pas," dit Pattinson. "Cela arrive quand je suis inspiré par quelque chose, je pense que [les Safdies] ont voulu utiliser cela pour le personnage. C'est également pour cela que je voulais travailler avec eux. J'ai fait beaucoup de films où les rôles étaient assez réactifs, mais surtout immobile. C'était un confort pour moi et je voulais vraiment sortir de ce schéma."

Dans le cas de "the Lost City of Z", Pattinson explique qu'il a désespérément voulu travailler avec le réalisateur James Gray - inspiré par les premières collaborations du cinéaste avec Joaquim Phoénix (The Yards, We own the night, two lovers) - sur un certain nombre de projets différents. Après 7 ans de possibles collaborations, il était prêt à faire tout ce que Gray voulait pour lui. Dans le cas de "The Lost City of Z", cela signifiait de tourner dans la chaleur de la jungle dans un rôle secondaire silencieux, dans lequel Pattinson disparaît derrière une barbe et dans la toile de fond de l'histoire à mesure que le film progresse. Cette idée de se cacher ou de s'échapper dans un rôle méconnaissable, comme il l'a fait dans "Good Time", attirait Pattinson par-dessus tout.

"Je n'aime pas les performances explosives," dit-il, puis il rit. "J'ai juste envie de convaincre les gens que je ne suis pas ce qu'ils pensaient que j'étais au départ... C'est psychologiquement sain pour moi également. Sinon, si je suis trop prisonnier de moi-même, cela me déprime vraiment."

L'acteur a un certain nombre de projet à divers stades de développement et en post-production. Consultez les sur la page suivante.

Le projet de science-fiction "High Life" de Claire Denis : "C'est complètement fou," dit Pattinson. "Je viens de terminer la semaine dernière. [Denis] est incroyable. Je ne dis pas seulement cela, c'est une des personnes les plus fascinantes avec qui travailler. Je lui ai dit à la fin du tournage, qu'elle était la punk la plus authentique que j'ai rencontré dans ma vie. C'est juste quelqu'un qui peut contrôler un plateau. Elle est si petite et pour moi c'est une des meilleures cinéastes avec qui j'ai travaillé. Il y a des éléments disparates dans l'histoire [d'High Life]. C'est dispersé ça et là et j'ai hâte de voir comment elle va trouver le fil conducteur de l'ensemble, car c'est dingue. "

"Damsel" des frères Zellner : "Ça a le même ton que "Kumiko [the Treasure Hunter]". C'est un film drôle je pense, enfin j'espère, je n'ai pas vu le film fini. J'ai trouvé que le scénario était très drôle. C'est un western très très étrange, mais c'est également une comédie western féministe."

"The Devil All The Time" d'Antonio Campos : "Il y a un rôle très amusant dedans. J'espère que ça va se faire, je pense que oui. J'adore Antonio, c'est en quelque sorte un ami aussi et je pense que Mia Goth ["Cure for Wellness", "Nymphomaniac"] sera dedans et elle est également excitée par le projet."

"Idol's Eye" le film d'Olivier Assayas : "Tous les quelques mois il réapparaît de nouveau, mais je pense que ça va se faire avec [Sylvester] Stallone, ce qui est cool. Je leur parle toujours pour voir ce qui va se passer, mais j'adore Olivier."

"Waiting for the Bararians" de Ciro Guerra : "J'ai vu "Embrace the serpent" le dernier jour où il se jouait au Sunshine à New York et la séance du matin était pleine à craquer. Je savais que le prochain film de Ciro Guerra allait être génial. Je fais "Waiting for the barbarians" avec Mark Rylance."

Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: