vendredi 18 août 2017

Interview vidéo de Robert Pattinson, Josh & Benny Safdie avec KTLA5 - Press Junket Good Time - Le 2 Août 2017



Traduction :




Au début du reportage le journaliste revient sur le fait que Robert reçoit beaucoup de choses gratuites et remontre un extrait de son interview pour la promo de Water For Elephants. 
Journaliste : C'est une conversation que l'on a à chaque fois, avant de parler de votre très bonne performance dans ce film. Êtes-vous toujours obsédés par les choses gratuites ?
Robert : Je ne reçoit plus de choses gratuites maintenant, en parlant de cela, j'ai perdu le pantalon de mon costume à Montréal l'autre jour et j'ai essayé désespérément d'avoir un costume gratuit toute la journée, ce n'est pas une vie !
Josh : Il a essayé .. il m'a promis que si le film était en compétition au Festival de Cannes, il m'achèterait... je suis obsédé avec ses toilettes, il a des toilettes incroyables chez lui, la toto neorest...
Journaliste : Oh vous en avez une ?
Robert : Oui et j'ai essayé d'en avoir une gratuite, je les ai personnellement appelé en leur disant "écoutez, j'en ai parlé dans 50 interviews, s'il vous plaît, donnez-moi au moins une remise !"
Le journaliste explique ensuite en quoi consiste ce modèle de WC et il montre l'extrait d'une collègue journaliste qui explique comment ça marche.

Update : Ajout d'un second extrait de l'interview :



Traduction :

Question du journaliste : l'objectif était-il d'être méconnaissable ?
Robert : Dès que vous restez sur les mêmes choses pendant un moment, vous vous fossilisez dans un certain personnage, vous devez trouver des opportunités pour vous en évader. Je trouve que c'est ce qui est le plus satisfaisant, d'être capable de convaincre les gens que ce n'est pas nécessairement qu'un film. Dans celui-ci, les gens jouaient en quelque sorte leur propre rôle, c'est très satisfaisant, qu'ils pensent... vous pouvez ressentir qu'à un moment ils ne voient pas un acteur mais quelqu'un avec qui ils ont grandi. 

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: