mardi 22 août 2017

Interview vidéo de Robert Pattinson avec CBS Sunday Morning



Traduction :

Journaliste 1 : Robert Pattinson a fait ses premières armes dans la série de films de vampires "Twilight." Ces jours-ci, il est porté sur un rôle très différent et il a échangé avec Michelle Miller.
Michelle Miller : Si vous deviez tomber amoureux d'un vampire, vous pourriez faire pire que celui joué par Robert Pattinson, Edward Cullen dans la série "Twilight". Pattinson a combattu et embrassé son chemin vers le statut de Superstar. Et comme tant d'idoles d'adolescentes avant lui, il essaie de se débarrasser de cette image depuis. 
Robert : Ce n'est pas comme si je me disais 'Oh, je vais descendre d'une tour d'ivoire pour être...' Je veux dire, ces films sont difficiles à avoir pour moi. Vraiment, j'essaie tout le temps de convaincre les gens. Et ce n'est pas comme si j'étais Leo [Dicaprio] ou autre !"




MM : Alors c'est difficile pour vous ?
Robert : La célébrité aide seulement pour le financement si vos films font beaucoup d'argent. Et les films que je fais sont bizarres et ils ne font pas beaucoup d'argent la plupart du temps !"
MM : C'est peut-être pourquoi un jeudi après-midi en Août, nous avons rencontré l'acteur de 31 ans, plutôt que n'importe où ailleurs, dans une prison du Queens à New York, où il est allé pour faire des recherches pour son nouveau film, "Good Time." Êtes-vous allé à l'intérieur des cellules ? Avez-vous passé du temps dedans ?
Robert : J'ai essayé d'obtenir la permission de passer plusieurs nuits. Mais oui, le directeur de la prison a dit que c'était trop dangereux, même si vous êtes sous la protection d'un garde.
MM : S'il est méconnaissable dans le rôle, c'est fait délibérément. 
Robert : Je trouve que beaucoup de gens essaient de vous mettre dans une boite et de vous définir tout le temps. Et c'est excitant d'avoir un travail où vous êtes autorisés à constamment casser les murs de cette boite.
MM : Ce désir de se libérer est une des raisons pour laquelle il a contacté les frères Josh et Benny Safdie, dans l'espoir de travailler avec eux. 
Josh : Ma première pensée a été 'Il ne correspond pas pour cet autre projet que nous essayons de faire.
MM : Malgré leurs craintes initiales, ils ont découvert - comme des millions de fans - qu'il y avait quelque chose à propos de Pattinson. Donc, ils ont mis leur autre projet en pause et ont écrit ce film spécialement pour lui. 
Josh : J'étais très conscient de ce que Robert faisait avec ses choix de carrière, j'ai trouvé que sa conviction, son objectif en tant qu'acteur, n'était pas commercial d'une manière étrange. 
Benny : Il recherchait quelque chose, il était après un objectif plus important. 
MM : Quand nous nous sommes assis avec Pattinson sur le plateau de tournage du film, il a reconnu qu'il était encore un peu ambivalent quant à son succès en tant qu'acteur. 
Robert : Le truc c'est que j'ai toujours eu peur, depuis que j'ai commencé à jouer, que les gens voient clair en moi et ne se disent 'Tu n'es qu'un gamin de Londres!' Donc vous vous dites toujours que les gens s'en aperçoivent qu'importe le personnage que vous faites. 
MM : Né à Londres, Robert Douglas Thomas Pattinson est le plus jeune de trois enfants. Son père, Richard, importait des voitures anciennes. Sa mère, Clare, travaillait pour une agence de mannequin. Pattinson a commencé à jouer par accident.
Robert : Une année, dans une des pièces de théâtre, toutes les grandes personnes sont parties et j'étais le seul suffisamment grand pour jouer ce rôle ! Et ensuite j'ai fini par avoir un agent à partir de là. Et ça a continué.
MM : Vous avez eu de la chance. 
Robert : Très très très chanceux ! Et ensuite vous passez le reste de votre vie à essayer de comprendre pourquoi vous avez eu de la chance ! Mais je n'ai pas encore compris !
MM : Mais vous savez ce qu'est la chance... quand la préparation rencontre l'opportunité. 
Robert : Oui, j'ai plutôt l'impression que cela a été l'inverse cependant ! J'ai eu l'opportunité et ensuite je me suis préparé, j'ai travaillé après l'opportunité.
MM : Exemple : Après son rôle du beau mais condamné Cédric Digorry dans "Harry Potter et la coupe de feu" en 2005, Pattinson explique qu'il a lutté pour trouver du travail. 
Robert : J'ai vécu durant un moment sur l'argent d'Harry Potter. J'ai tout dépensé ! Et ensuite je n'avais pas réalisé que vous deviez payer des taxes à l'époque. Donc j'étais complètement fauché et j'avais une grosse facture d'impôt. J'adorais mon agent aux États-Unis donc j'y suis allé et j'ai essayé d'avoir un travail.
MM : Le travail qu'il a obtenu dans la série "Twilight a été le rôle d'une vie. Le résultat : célébrité, fortune et la lumière sans fin des projecteurs. Son alchimie à l'écran s'est transformée en romance hors écran et la rupture ultérieure avec sa partenaire Kristen Stewart en 2013 a été repris sous tout les angles par les tabloïds. Même le futur président a donné son avis dans - quoi d'autre - un tweet. Et l'attention des médias ne s'est pas calmée avec sa dernière relation, avec la pop star britannique FKA Twigs, malgré ses efforts pour garder sa vie personnelle privée. 
Robert : Je suis une personne assez ouverte. Je ne veux pas être une de ces personnes qui disent "Oh, pas de commentaire" car je trouve que vous avez l'air d'un idiot. Mais ensuite il se produit également quelque chose d'ennuyeux, donc vous répondez d'une façon vague qui crée ces étranges théorie de conspiration.
MM : Vous pensez que les gens y réfléchissent autant ?
Robert : La personne lambda n'y prêtera pas attention, mais si vous entrez en contact avec moi, vous toucherez ce démon. Je ne sais pas comment y faire face. Donc je me suis dis que pour cesser de l'alimenter d'une certaine façon, vous essayer simplement de dire "je ne veux pas en parler" Et puis, vous avez l'impression que c'est la seule façon d'avoir un peu de force.
MM : Cela n'a pas fait de mal qu'il ait pris des rôles dans une série de petits films indépendants qui lui ont offert une pause sous les projecteurs des blockbuster. Ces jours-ci, Pattinson dit qu'il se régale à simplement marcher dans la rue sans être arrêté par des fans. 
Robert : Vous réalisez ce qui vous rend à l'aise ou mal à l'aise, et vous restez à l'écart des endroits qui vous rendent mal à l'aise. 
MM : A tout les égards, Robert Pattinson - un peu plus âgé, un peu plus sage - est exactement là où il veut être.
Robert : Et si quelqu'un dit "Je t'apprécie car tu as fait ces choses" et bien je me dis "Bien, je veux faire le contraire". Je veux être capable d'avoir la liberté de faire autre chose, principalement car j'ai l'impression que je ne me connais pas encore complètement. Et je ne veux pas que quelqu'un dise "Bien, voila qui tu es. Si tu ne te connais pas, nous te dirons qui tu es." Je veux rester un peu dans ce chaos. 

Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: