samedi 1 novembre 2014

Interview de Robert Pattinson avec Anne Brodie - TIFF (Vidéo vostfr)

Version VOSTFR



Traduction et Upload Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr


Vidéo originale et traduction ci dessous







A 0.30 - 2.48

Journ: Robert; nous avions parlé ensemble pour le 1er Twilight et vous sembliez peiné par tout ce processus à Hollywood et vous étiez timide... si vous l'avez dit. J'aurais aimé avoir l'enregistrement

Rob: C'était sans doute la gueule de bois.

Journ: Et éviter d'être sous les feux des projecteurs etc.. et ce film explore bien évidement l'enfance chez les stars. Oui plutôt la célébrité des adolescents. Vous êtes vous adapté?

Rob: Je ne sais pas...Je suis ravi d'avoir été un peu plus âgé quand Twilight est arrivé. J'ai eu le rôle quand j'avais 21 ans ou 22 ans. Je pense que ça fait une grosse différence si vous avez 13 , 14 ou 15 ans.

Journ: L'énorme célébrité est rare.

Rob: Oui. Mais aussi car je suis tombé dedans et je ne m'étais pas rendu compte de ce qui se passait. Et puis au début, je me marrais de tout ça. Car ça n'avait pas l'air d'être Harry Potter. C'était le seul précédent avant cela. Et donc j'ai simplement passé les 3 années suivantes à faire l'andouille. Et je travaillais sans cesse donc je pense que le coeur de la tempête s'était calmée au moment où j'aurais pu y réfléchir. Donc ça allait.

Journ: C'est Ok. Ca a marché. donc David donne une vision sombre d'Hollywood dans le film. J'espère que c'est extrême mais voyez vous ces éléments?

Rob: Oui il y a des archétypes chez les personnages. Mais je n'ai pas vu. Je suppose qu'on peut voir ça comme s'il avait une vision sombre mais je pense que ceux sont des personnages qui ont des émotions brutes et ils sont vraiment...Ils sont timbrés et en déglingué. Et d'une certaine façon ils sont extrêmement sympathique. Surtout avec Havana il y a une sorte de.. en voyant ces humeurs et son côté pathétique. Je trouve qu'il est très sympathique envers elle. Vous ne la détestez pas. Personne ne peut détester son personnage. Et dans la réalité, ce genre de femmes sont détestées par tout le monde. Vous ne la détestez pas dans le film. Et c'est en grande partie grâce à Julianne.

Journ: Merci beaucoup et félicitations pour Maps to the Stars.

Rob: Merci beaucoup

Traduction Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Source Via

Aucun commentaire: