jeudi 30 octobre 2014

Interview de Robert Pattinson avec MovieFone - TIFF (Vidéo vostfr)

Version VOSTFR




Traduction et UploadPtiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Vidéo originale et traduction ci dessous










Source Via



Update : version YouTube



Source  Via Via Thanks to Korita05


A 0.20 - 2.58


Journ: Je voulais savoir si tous les acteurs du film sont familiers avec Hollywood et sa façon de traiter les célébrités, sur le façon dont opère Hollywood , cette machine très organisée, diriez vous que ce film montre précisément comment est Hollywwod?

Rob: Je ne sais même pas en quoi je suis qualifié pour vous dire comment Hollywood vous traite. Je ne sais toujours pas comment est Hollywood. De plus je suis un peu tombé dedans par hasard. Et je me suis beaucoup amusé depuis des lustres. Certaines choses commencent à vous ennuyer donc vous changez un peu votre vie. Mais je n'arrive pas à m'imaginer ce que c'est que d'être un enfant acteur. Ont ils ça en eux même ou veulent ils cette sorte de reconnaissance à un si jeune âge et ils se battent encore et encore et ils travaillent encore et encore. Mais ils ont aussi des parents qui toute leur vie les ont poussé vers cela. Ca ne me parle pas du tout. Je trouve ça bizarre.

Journ: Avez vous déjà rencontré des enfants acteurs comme l'enfant dans ce film.

Rob: J'ai rencontré des gens qui étaient comme ça. Mais ce Benjie est plein d'esprit et intelligent. Il a une espèce d'objectivité. C'est simplement un connard. Et il incarne ce gamin. J'ai rencontré des gamins qui étaient si arrogant et qui n'étaient même pas talentueux. Vous le regardez en vous disant "Comment es tu déjà si ...tu as 5 ans et t'es déjà un crétin. Mais tu vas faire quoi le reste de ta vie? ".

Journ: Oui je vois ça , c'est quoi si Hollywood les entraînait à ça.

Rob: C'est pas Hollywood. C'est jusque des cons. C'est des gens qui n'auraient jamais dû avoir d'enfants.

Journ: C'est une possibilité. Et Julianne est venue à Cannes. Sa performance est incroyable. Dès que je l'ai vue, dès les premières minutes, parmi tous les autres j'ai vu que son personnage était représentatif de cette industrie. Tout comme pour les enfants acteurs, diriez vous que ce genre de personnes existent?

Rob: Je pense qu'il y a aussi un truc sympa. .... au moins les délires d'Havana sont assez adorables. Elles ne les contrôlent pas. Les pires sont ceux qui savent qu'ils délirent mais ils choisissent de ne jamais se focaliser sur l'autre aspect d'eux mêmes. Elle est simplement une folle. Donc on est un peu désolée pour elle.


Traduction Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr






Aucun commentaire: