vendredi 27 juin 2014

David Michôd parle de Robert Pattinson dans une interview avec TWITCH (traduction)

TWITCH : Par contre, il y a le personnage de Pattinson, que je trouve extraordinaire dans le film. Pouvez-vous nous parler de la manière dont vous avez fait appel à lui pour ce rôle ? Comment était-ce de travailler avec lui pour atténuer son interprétation, vous assurez que ça ne devienne pas trop vaste ?

MICHOD : En un sens, la réponse aux deux questions est que Robert est venu et a fait un test pour moi et son test était simplement extraordinaire. Comme tout le monde, je ne savais pas de quoi il était capable. Son précédent travail n'est pas un indicateur clair. Je l'ai rencontré avant même de savoir que j'allais faire The Rover et il y avait quelque chose à propos de lui que j'ai vraiment aimé. Il est manifestement intelligent et disponible émotionnellement d'une manière merveilleuse. Quand [pattinson] est venu passer une audition pour moi, il est venu avec une lecture du personnage magnifiquement définie et sophistiquée, qui semblait dès le départ éviter toutes les caricatures possibles que l'ont peut faire sur ce personnage.

Comment Pattinson s'est rattaché au projet ?

Je l'ai rencontré peut être un an avant de faire le film et c'est immédiatement devenu évident pour moi durant cette rencontre que non seulement il aimait Animal Kingdom, mais qu'il avait vu tous les courts métrages que j'ai fait avec mes amis. Il a un intérêt pour le cinéma très éclectique et sophistiqué. Il recherchait activement des choses intéressantes à faire et rencontrer des cinéastes intéressants.

Avez-t-il déjà travaillé avec Cronenberg quand vous avez commencé à travailler ensemble ?

Oui, j'ai vu Cosmopolis. J'ai même eu une conversation téléphonique avec Cronenberg pour voir comment c'était de travailler avec Rob en général. [Avec] Cosmopolis, c'est un autre personnage qui est assez soucieux et encore d'une manière différente que ce qu'il a pu faire dans Twilight. Ça ne me donnait pas une indication claire qu'il pouvait faire le virage à 180 degrés que j'allais lui demander de faire pour The Rover.

J'ai toujours besoin de voir une audition. Il était prêt à le faire car il savait qu'il voulait jouer le personnage et qu'il avait besoin de travailler dur pour l'avoir.

J'aime l'idée que vous, en tant que réalisateur Australien, vous avez téléphoné à Cronenberg et lui avez demandé des conseils. Est-ce une chose courante ? J'imagine une certaine poignée de main secrète entre les réalisateurs où vous échangez vos numéros privés.

Je pense que dans le monde des cinéastes et en général, ce genre d'appels sont relativement faciles à faire car ils sont assez importants. Je n'ai pas demandé à David si oui ou non Rob était un bon acteur. J'avais le sentiment de l'avoir vu durant les tests et les longues auditions qu'il a fait pour moi. Ce que je voulais savoir c'était s'il agissait comme un être humain sur le tournage car ces choses peuvent être importantes. David a partagé son expérience qui s'est avéré être similaire à la mienne, qu'il était adorable et travailleur.


Traduction Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: