jeudi 1 juin 2017

Nouvelle interview de Robert Pattinson avec News.au.com - Traduction

Dans une interview faite lors du festival de Cannes, Robert Pattinson parle des conditions dans lesquelles il vivait durant le tournage de Good Time, de la façon dont les gens le perçoivent en tant qu'acteur et de sa collaboration avec Dior :



Traduction

Robert Pattinson a vécu de thon en conserve et a vécu dans une cave. 

Robert Pattinson a amené la 'méthode Stanislavski' à un autre niveau pour son rôle de voyou dans le prochain film, Good Time. 
Il a évité les logements luxueux habituels pour une célébrité de son niveau et a choisi de vivre dans un des quartiers les plus miteux de New York. 
"J'ai littéralement vécu dans le même appartement en sous-sol [comme le personnage] à Harlem. Je n'ouvrais jamais mes rideaux, je n'ai pas changé les draps durant tous le temps que j'y étais, durant deux mois et je dormais même dans mes vêtements," raconte-t-il à news.com.au. 
"Il y avait cette femme qui vivait à l'étage et elle essayait toujours de voir ce qu'il se passait, car elle pensait que j'étais très étrange. J'avais des horaires étranges et je fonçais à l'intérieur et fermais rapidement les rideaux." Plaisante-t-il. 

"Je ressemblais à ce monstre vivant au fond de la cave."

C'est impressionnant qu'il ait pu maintenir ce mode de vie - bien que cela ait dû être difficile pour son entourage, sans parler, que cela devait sentir ? Il rigole. "J'étais tout seul durant tout ce temps."
"Je n'ai mangé que des conserves de thons durant tout ce temps. J'ai probablement été empoissonné au mercure car je le mangeais directement dans la conserve. C'était tout ce qu'il y avait, du thon, de la sauce piquante et des capsules Nespresso."
Il semble que son engagement soit payant. Au festival du film de Cannes, où le public est difficile, Pattinson a reçu une standing ovation quand le film s'est fini. Très éloigné de son rôle adoré dans la saga Twilight qui a fait de lui une célébrité internationale, mais ses compétences d'acteur n'ont jamais été prises au sérieux. 
Je lui ai demandé s'il avait été surpris par les réactions positives qu'il a reçu par rapport à sa performance. 



"Cela me surprend encore plus que je sois considéré comme une idole." plaisante-t-il. "Cela me laisse bouche bée. Avant Twilight, je n'avais jamais les rôles des beaux garçons, jamais. J'étais dégingandé," insiste-t-il. 
"Ce qui est étrange c'est que vous pouvez faire un film et que tout change. Je pense que c'est pour cela que j'ai beaucoup de réactions bizarres par rapport à mes films. Vous avez le visage de quelqu'un [associé à un rôle de fiction adoré] et ensuite les gens était obsédés par ce personnage. 
Dans Twilight ils disaient, "Vous êtes si beau." Vraiment, le nombre de fois ou je marchais dans la rue, ayant l'air dégoûtant et ensuite un fan de twilight disait "Tu es si beau!" et [je voulais dire] "Vous ne voyez vraiment pas la réalité,"" dit-il. 
"Et il y a d'autres personnes qui devenaient furieuses à ce sujet, disant 'De quoi parlez-vous ? Il est moche!'" soupire-t-il. "C'est tellement stupide !" Il regarde le sol et secoue la tête en disant "Je n'arrive pas à croire que je viens de parler de cela."
Pattinson doit se sentir approuvé de part les réactions qu'il a reçu lors de la soirée d'ouverture lors du festival glamour. "C'était fou. Les gens pleuraient. Et ce film surtout était un long tournage. J'en suis vraiment fier. C'est vraiment un bon sentiment."

Il espère que Good Time changera sa perception à Hollywood. "Faire un rôle comme celui-ci vous permet plus de liberté pour le prochain rôle. J'espère que les gens se diront 'Je veux prendre un risque avec lui.' Avant c'était 'Tout le monde pense que vous êtes merdique,' et le réalisateur disait, 'Non. Personne ne croirait en vous dans ce genre de rôle.' Mais si vous avez fait vos preuves à plusieurs reprises les gens diront, 'Ouais, peut-être que nous le prendrons. J'espère que cela fonctionnera'", dit-il en haussant les épaules. "Mais bien sûr, il n'y a pas de garanties."
Les temps ont changé depuis qu'il avait des paparazzis qui le suivaient dans chacun de ses pas. "Je n'ai vraiment plus à penser aux fans [désormais]. Je vis à Londres où ce n'est pas vraiment un truc. Et puis, ces dernières années, le rapport à la célébrité à beaucoup changé. J'ai remarqué que même à L.A, il n'y a pratiquement plus de paparazzis car les gens prennent leurs propres photos sur Instagram. Personne n'achète de magazines à potins car tout le monde regarde simplement sur internet" dit-il. 
"Donc, s'il n'y a pas d'argent à ce faire, plus personne ne le fait. C'est génial." sourit-il. "A L.A, il y avait des endroits où je n'aurais jamais rêvé d'aller, comme certaines rues commerçantes. Il y a 5 ans, il y aurait eu 30 paparazzis dans chaque rue. Je m'habitue seulement à cela et c'est tellement agréable de laisser partir cette crainte d'être espionné."
La dernière fois que nous avons parlé c'était pour sa publicité pour Dior, quand il est devenu le porte-parole de la marque de luxe. "Ouais, c'est drôle. Je me souviens d'avoir signé avec Dior et j'étais si nerveux car il y a quelques années, quand j'ai décidé de le faire, il n'y avait pas beaucoup d'acteurs qui faisaient ce genre de chose à ce niveau. Ils pouvaient le faire au Japon ou à un endroit où ils pensaient qu'ils ne seraient pas remarqués. Sinon, ils ne seraient pas pris aux sérieux en tant qu'acteur."
Mais ils ont brandi la carotte et Pattinson n'a pas pu résister. "Il m'ont donné le dernier mot sur la publicité." sourit-il. "Ensuite l'année d'après, tout les acteurs en faisaient une. Donc, ce n'est plus vraiment un casse-tête morale."
Il semble que son second travail paie bien. "Oui. Je suis en fait un modèle, c'est mon autre travail."


You can read the interview in english at the Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: