mercredi 11 juin 2014

Nouvelle Interview de David Michôd , Guy Pearce et Robert Pattinson avec ABC At the Movies ( vidéo vostfr)



[Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo]

Pour voir la traduction et la vidéo vostfr





David explique qu'après Animal Kingdom il a laissé les choses venir pour voir ce qu'il voulait faire. Il a lu des tas de scripts mais ne serait pas parvenu à faire un film à moitié fait. Il est donc revenu vers sa première ébauche de The Rover. Son film est brutal mais pour lui il y a de la beauté. L'important pour lui était de pouvoir avoir le contrôle sur son film. Ensuite il voulait un oeil extérieur sur l'Australie. Puis ils parlent du casting de Guy Pearce et David dit qu'Eric est une créature , un monstre. Dans Animal Kingdom, le personnage de Guy était abattu professionnellement et là il l'a repris car il sait jouer un personnage immobile. Il ne sais pas comment font ces acteurs mais il y avait des détails partout sur son visage.

Pour Guy, c'était difficile à comprendre après la lecture du script. Il a été épaté par ce monde, par la précarité dans laquelle vivent ces êtres humains. C'est en parlant avec David qu'il a compris le personnage. Il n'y a pas vraiment de personnage en soi mais juste une coquille vide. Il n'avait pas besoin de comprendre tout le passé mais un peu pour pouvoir accepter le rôle. Guy a vu Rob dans Water for Elephants et il a vu qu'il avait cette tête incroyable et il reparle du 2ème jour de tournage et du fait que Rob était génial.

A 4. 50

Rob: Je n'ai pas eu l'impression d'avoir eu à me mettre dans un moule différent. je ne sais pas, si on m'offrait des rôles de superhéros, je les ferais mais ça n'arrive jamais. Je viens juste de me rendre compte que si on travaille avec les meilleurs réalisateurs, alors on va aimer l'expérience à chaque fois.

Journ: Et quelle partie du monde !

Rob: Oui c'était absolument au milieu de nulle part . Comment on appelle ça? "The Bird's field track" ( le chemin du champs des oiseaux) car nous étions au bout du tarmac où il n'y avait plus que la poussière à l'autre bout de l'Australie dans cette ville de 50 habitants. J'ai adoré. J'aime être au milieu de nulle part. C'est paisible de pouvoir regarder l'horizon qui s'étend sur des kilomètres. C'était complétement plat, il n'y avait rien autour. J'étais tellement détendu. J'ai complétement adoré ça.

L'interview avec Rob n'étant pas nouvelle , je vous remets la version VOSTFR

Aucun commentaire: