mardi 3 février 2015

Anton Corbijn parle de Life avec The Hollywood Reporter



"Le film ne ressemble pas à une photo de  Dennis Stock photo, ça ressemble au monde dans lequel il a pris les photos. C'est  important car un photographe traduit toujours le monde dans ses photos. Les photos ne se présentent pas à vous , vous devez trouver les photos."

Anton Corbijn parle de Life, un des titres qui fait le buzz dans la programmation de Berlin , qui raconte les dessous des images les plus iconiques de l'histoire d'Hollywood , les photos que Stock a prises de James Dean lors d'un road trip pour un contrat qui lui avait été confié par le magazine Life en 1955, quelques mois à peine avant la mort de l'acteur

Dans le film jouent Dane DeHaan dans la peau de Dean et Robert Pattinson dans celle de Stock, le projet semble particulièrement idéal pour Corbijn. Avant qu'il ne se lance dans la réalisation, Corbijn était plus connu comme photographe des rock stars. En 1979, pour un contrat avec un magazine de musique NME, il a fait un shooting avec tout nouveau groupe Britannique du nom de Joy Division. Quelques mois plus tard, le chanteur du groupe, Ian Curtis,s'était pendu . Les photos de Corbijn de Curtis, comme celles de Stock avec Dean, sont devenues les dernières images d'un jeune artiste qui a eu une courte vie.

Au lieu de copier le style visuel de Stock dans  Life, Corbijn a décidé de faire une réplique du monde de 1955 et de cette Amérique, allant jusqu'à reconstruite intégralement l'appartement de Dean à  New York. "Nous avions un directeur artistique qui mesurait tout — la distance du bureau au lit, ce genre de truc."

Le moment que Stock a capturé avec Dean, et que Corbijn a recréé dans Life, fut un tournant culturel en Amerique. "Ca a l'air très simple à présent mais c'était révolutionnaire à cette époque de voir des photos comme celles ci," dit Corbijn. "Des photos comme celles de Stock ont symbolisé la rébéllion de l'époque. Le fait que Dean soit mort a bien entendu ajouté une part de mystère. Vous ne pourriez plus reprendre ce genre de photos . Si c'était à notre époque, et si nous avions des milliers de photos de paparazzi de James Dean, je me demande si ça n'aurait pas détruit le mystère?"

 Traduction Ptiteaurel@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Source 

Aucun commentaire: