mardi 15 septembre 2015

Interview de Robert Pattinson avec UNICUM (Allemagne) - Traduction

Cette interview a été faite durant la Berlinale en février dernier :


Traduction

Après sa carrière d'idole, Robert Pattinson est barbu et joue le photographe qui a pris les photos de James Dean. 

D'ordinaire vous êtes celui qui est pourchassé par les paparazzis, maintenant vous jouez celui qui poursuit les célébrités. Avez-vous apprécié de changer de côté ?

Mon personnage Dennis Stock n'a rien à voir avec les photos des paparazzis, car il ne voyait pas ces photos comme de l'art. Pour moi, le film parle de quelqu'un qui fait tout pour être capable de travailler en tant qu'artiste. Ça n'a pas vraiment d'importance que cet art soit la photographie. 

Comment vous en êtes-vous tirés avec le flot de selfie pendant les années Twilight ?

C'était stressant par moment, mais cela dépend vraiment de votre humeur. Si vous êtes de bonne humeur, le flot permanent de photographies ne vous dérange pas, mais ça peut devenir l'enfer si vous n'êtes pas de bonne humeur. Ça devient vraiment dingue quand vous imaginez que vous êtes photographiés, alors qu'en réalité personne ne prend de photo. Heureusement ça c'est beaucoup calmé (rires). 



La barbe que vous portez en ce moment pourrait être liée à cela...

Je ne suis pas autant reconnu avec la barbe, c'est vrai. Mais ça ne marche pas tout le temps : sur mon vol pour Berlin j'étais assis au milieu de l'équipe danoise de hockey. 

Etes-vous capable de boire une bière au pub sans être harcelé ?

Oui, même si je suis un peu prudent à ce sujet. Qui veut être photographié ivre ? Mais je commence à vivre une vie un peu plus normale. 

Daniel Radcliffe est devenu le britannique de moins de 30 ans le plus riche à cause d'Harry Potter. N'est-ce pas la même chose pour votre compte bancaire ? Vous ne devez pas avoir besoin de travailler à nouveau. 

Absolument pas, mais je ne m'inquiète pas à ce sujet. Je n'ai pas choisi cette carrière juste pour me faire beaucoup d'argent. Il y a encore beaucoup d'objectifs que je veux atteindre en tant qu'acteur et à cause de cela je ne m'arrêterai pas de travailler. 

Que voulez-vous accomplir ?

Je n'en suis pas vraiment sûr. Quand vous devenez célèbre, c'est comme si votre vie était mise sur pause. Vous n'évoluez pas vraiment, car vous vous cachez la plupart du temps. D'une certaine manière je suis resté coincé à l'âge de 22 ans et maintenant en réalité j'ai seulement 24 ans et non 28. C'est pourquoi je vais travailler plus durant les 4 prochaines années...

Cronenberg a dit que parce que vous aviez un rôle dans Cosmopolis et Maps to the Stars vous avez ouvert la porte aux producteurs et que les films ont été financés plus facilement à cause de votre nom. Avez-vous plus d'offres de la part d'auteurs ?

Le nom peut aider pour le financement, mais les réalisateurs avec qui je veux travailler ne m'engagent pas seulement à cause de cela. Tout ce star système n'existe plus et seulement un nom n'incite pas les gens à aller au cinéma. Une des exceptions pourrait être Brad Pitt, il peut faire des films d'art et d'essai et le public ira. 

Voudriez-vous faire un film comme 50 nuances de Grey ?

Je ne sais pas, cela dépendrait du scénario. Je dois l'avouer, je n'ai même pas lu les livres (rires). 

Source/Via

Traduction Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: