mardi 23 mai 2017

Josh & Benny Safdie parlent de la performance de Robert Pattinson dans Good Time

Dans une interview avec ScreenDaily, les frères Safdie parlent de la manière dont Robert les a approché et sur sa performance dans le film Good Time :


Traduction de l'interview :

"Comment avez-vous réagi en apprenant que vous étiez sélectionné pour la compétition officielle ?
Josh Safdie : Dans la maison de Robert Pattinson à Los Angeles il a des toilettes chères et incroyable. Après mettre assis dessus durant 20 minutes je lui ai dit que "c'était un rêve". Il a dit : 'si nous allez en compétition à Cannes, je t'achèterai ces toilettes'. Six heures avant l'annonce de Cannes... Rob m'a envoyé une photo des toilettes. C'est comme cela que j'ai découvert !

Comment le film s'est-il fait ?
JS : Nous étions au point mort sur cet autre film que nous faisons maintenant et qui s'appelle Uncut Gems et [notre dernier film] Heaven Knows What était sur le point de sortir en salles. Robert [Pattinson] a vu une photo et cela lui a parlé à propos des couleurs, de l'image elle-même, il est devenu obsédé par l'idée d'entrer en contact avec nous. Ensuite, il a vu la bande annonce et a dit "Maintenant j'ai besoin de vous rencontrer'. Ensuite il a vu le film et a déclaré ouvertement 'quoique vous fassiez ensuite, je veux en faire partie, même si cela veut dire faire les repas."

Il ne collait pas vraiment avec le monde du diamant [pour Uncut Gems], j'ai été honnête avec lui à ce sujet et il y avait un autre monde auquel nous réfléchissions et nous lui avons dit que nous pouvions peut-être écrire quelque chose pour lui dans Good Time. 

Comment était-ce de travailler avec Robert Pattinson ?

Benny Safdie : J'ai beaucoup de respect pour la manière dont il est allé en profondeur, les endroits où il est allé, les gens qu'il a rencontré, son niveau d'engagement, 16h par jour, il était prêt à tout faire. Il faisait froid, je jouais le frère en fauteuil roulant et nous lui disions 'nous n'avons pas besoin de toi pour cette prise', mais il voulait rester et il me poussait dans le froid. Il disait : 'J'ai besoin de faire cela, d'aller aussi loin". Il s'est dépassé. 

JS : Nous avons amené Rob dans plusieurs prisons actives. Il apparaissait dans son personnage dans l'espoir que les détenus ne le reconnaîtraient pas comment étant une vedette de cinéma. Nous avons reculé notre date de départ dans l'intention d'avoir plus de temps de préparation et je dirais qu'il a eu 3 à 4 mois pour préparer le personnage, ce qui est beaucoup pour une vedette de cinéma dans sa carrière. 

Comment décririez-vous sa performance finale ?
JS : Je ne l'appellerais même pas une performance. Si vous deviez montrer le film à quelqu'un qui ne sait pas qui est Robert Pattinson, il supposerait simplement que nous avons trouvé ce type. Les seules performances avec lesquelles je pourrais comparer ce qu'il a fait seraient celle d'Al Pacino dans Dog Day Afternoon ou Tommy Lee Jones dans The Executioner's Song ou Robert De Niro dans Taxi Driver. Je mentionne des icônes cinématographiques. C'est ce que les gens vont comparer, c'est une transformation. 

Personnellement pour lui, il voulait disparaître. Quand il était complètement dans le personnage, en costume et maquillage et quand il a trouvé sa voix, il se promenait simplement dans le quartier, simplement parce qu'il ne pouvait pas le faire d'ordinaire. Il allait à la pharmacie et s'achetait un Coca Cola et personne ne lui disait rien ni le regardait, ni ne prenait une photo de lui et c'est ainsi qu'il a su qu'il avait trouvé le personnage. "


Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: