mercredi 15 mars 2017

Interview de Robert Pattinson avec Metro News - Traduction

En lisant cette interview, on comprend mieux pourquoi il n'y a pas d'interviews de Rob dans la presse malgré la promo de The Lost City of Z, puisqu'il n'a fait qu'une seule interview pour la presse écrite lors du press junket à Londres !!!


Traduction

Le monde étrange de Rob
Robert Pattinson a dû faire face à des asticots et des serpents dans The Lost City of Z. Il adore quand les choses deviennent étranges.

Réservé, cool, troublant - c'est ce que j'attendais de R-Patz. La star réticente, qui s'est fait connaître dans Twilight, a seulement accepté de faire une interview pour la presse écrite (C'est à dire, nous !) et je me préparais à quelque chose de vraiment galère. Au lieu de cela...
"Bonjour, bonjour !" Pattinson se dirige vers moi comme un grand labrador dégingandé de plus d'1m80. "Où préférez-vous vous asseoir ? De l'eau ?" Il se débat avec le bouchon de sa bouteille alors que nous faisons la danse de la politesse "vous, non vous", pour savoir qui aura le canapé confortable. 
"Je pense que ce type de prise de contact arrive durant les interviews," dit-il. "Je deviens soudainement un peu excité et je veux plaire à tout le monde et j'agis comme un idiot."
Bénissez-le. 

Mis à part ces yeux extraordinaires, presque reptiliens, tombant, qui prêchent une beauté venue d'un autre monde, en personne il n'y a rien d'Edward Cullen, le vampire glacial de Twilight, chez l'acteur et le modèle de 30 ans. 
Le dernier ambassadeur de Dior Homme est encore moins reconnaissable dans The Lost City of Z, dans lequel il porte une énorme barbe et des lunettes pour jouer Henry Costin, un des premiers explorateurs britanniques de l'Amazonie. 
"Le vrai Henry Costin avait une moustache victorienne très dramatique," dit-il. "Je me suis dit qu'avec, mon visage aurait trop ressemblé à Noël Coward, donc j'ai dû porter une grosse barbe durant 8 mois. C'était assez affreux - j'ai fini par avoir ces dégoûtants poils incarnés partout sur mon visage. Gah ! Je ne devrais pas commencer ce sujet !"
Pire encore, une infection attrapée dans la jungle a fait que la barbe de Costin était infectée d'asticots. Des vrais. "C'était si grossier - je les mangeais," explique t-il. "Je crois qu'ils ont du couper cette scène pour avoir une interdiction d'âge plus basse."
Un bon joueur, qui a été à la même école que Jack Whitehall, Tom Hardy & Louis Theroux, Pattinson dit qu'il n'était pas sensible lorsqu'il tournait dans la jungle malgré le fait qu'il était "couvert" de puces des sables et trempait de sueur grâce à ses costumes en laine. 

"Il y avait des caïmans [comme des crocodiles] dans la rivière et avec Charlie [Hunnam, son collègue] nous nagions autour d'eux," dit-il. "Un des membres de l'équipe a été mordu au visage par une vipère. L'accessoiriste a été direct, il a sucé le venin et l'a recraché - il ne savait pas ce qu'il faisait, il venait de terminer 'EastEnders', mais le gars allait bien. Il y avait tant de créatures dangereuses partout dans la jungle, vous ne vous inquiétez pas. Mais quand je revenais à mon hôtel, si je voyais une fourmi dans ma chambre je paniquais !"
Hunnam est en vedette dans The Lost City of Z, avec Pattinson son aide de camp loyal. Pattinson était également un bras droit dans Life, avec Dane DeHaan prenant la vedette dans le rôle de James Dean. "Vous pouvez jouer les choses de façon plus excentrique si vous êtes en arrière plan," explique t-il. "Vous n'avez pas la responsabilité de mener l'histoire centrale, donc vous pouvez plus développer et expérimenter."

Comme tout se passe comme sur des roulettes, je m'avance sur un côté plus personnel. Pattinson n'a jamais vraiment parlé de sa vie privée, même avant que sa partenaire dans Twilight, Kristen Stewart, ne le trompe, faisant les gros titres. Il sort avec la chanteuse FKA Twigs depuis 2014 et ils sont fiancés. Donc est-il plus romantique que cynique ?
"Euh, un peu...J'aime l'idée qu'il y a des choses spéciales dans le monde. Donc je suppose que je suis romantique de cette façon," propose t-il. 
Est-ce que ses choix de mode inhabituels (un manteau 'gorille' et un pull court avec une fermeture inversée) sont une tactique de diversion pour distraire la presse de sa vie privée ?
"Ce serait un pari astucieux !" bafouille-t-il, alors que j'absorbe sa façon d'employer le mot "astucieux" [Ndlt :'Parlay' en anglais]. "Ce tapis rouge à Berlin [où il a porté le manteau] a été une des expériences les plus terrifiantes que j'ai eu récemment, juste parce que je voulais porter quelque chose de différent. Quand vous vivez une sorte de vie publique, c'est impossible de savoir comment bien faire les choses. La seule chose que je veux faire c'est d'avoir les jobs que je veux vraiment. Et ne pas devenir fou."

Rob à propos de...
...s'affamer pour The Lost City of Z

"Charlie [Hunnam] était extrêmement militant donc je ne pouvais pas faire d'écart dans mon régime - nous étions dans le même hôtel et il restait tout le temps dans le personnage. Il y avait ce brownie au chocolat sur le menu et je n'arrêtais pas de me dire : "Dès que j'ai fini je vais manger cela et ce sera génial." Je l'ai fait, et cela a été une expérience horrible car mon corps l'a rejetée. "

...Les fidèles Twihard qui continuent à le suivre. 

"C'est sympa de savoir qu'il y a des gens qui regardent ma progression, qu'ils vous ont découvert sur un film et qu'ils restent avec vous. C'est adorable car mes rôles vont devenir de plus en plus bizarres. Cette année j'ai essayé d'accélérer ce chemin vers la bizarrerie. "

...Sa musique. 

"Je ne joue plus beaucoup, même si je fais de la musique pour un film dans lequel je suis, des frères Zellner qui s'appelle Damsel. J'avais l'habitude de différencier la musique et le cinéma, mais plus je ne joue pas de musique, plus je pousse cette zone vers le métier d'acteur dans mon esprit. J'improvise comme je le fais quand je joue de la musique."

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: