samedi 9 juillet 2016

Interviews du casting de TCOAL dans le magazine Vanity fair + nouveaux stills du film

A paraitre dans le Vanity Fair USA d'Aout 2016



Traduction :

Petit Monstre

"Je suis vraiment fier de lui," dit Robert Pattinson à propos de l'acteur de 27 ans, Brady Corbet - un ami proche - et de son premier film en tant que réalisateur stupéfiant, The Childhood of a Leader. Pattinson a signé pour une apparition dans le rôle du reporter Charlie - un "personnage qui brouille les pistes délibérément. J'ai lu le scénario il y a longtemps et je l'ai trouvé génial," raconte Pattinson. "J'ai vraiment confiance en Brady. Il a une vision si singulière - je n'ai jamais rencontré quelqu'un dans l'industrie du film avec des intentions si pures."

Se passant dans une France post 1ère guerre mondiale, menant à la signature du traité de Versailles en 1919, ce drame familial psychologique offre un point de vue sur la montée du fascisme. Le père, joué par Liam Cunningham, a été envoyé  d'Amérique par le président Wilson pour aider à la négociation du traité. Lui, sa femme, jouée par Bérénice Bejo et leur jeune garçon, Prescott, joué par l'acteur britannique Tom Sweet, sont engagés dans une lutte des pouvoirs qui révèlent et les manipulations du garçon auprès des plus âgés et la cruauté instinctive qu'exercent  ses parents en essayant d'entraver le côté indomptable de leur fils.

Une bande originale inquiétante, tonitruante de Scott Walker est presque un autre personnage, et la pellicule granuleuse en 35-mm renforce l'interaction entre la lumière et l'obscurité. Cunningham, comme Pattinson, est admiratif de l'aisance et de l'autorité de Corbet : "C'est la personne qui s'y connaît le mieux en cinéma que j'ai pu rencontrer  dans ma vie. Il dirige comme si c'était son 20ème film et il adore les traditions européennes." Pattinson est d'accord : "Je pense qu'il va être un des personnages les plus importants dans le cinéma."

L'idée derrière The Childhood of a Leader a frappé Corbet il y a 11 ans et il a commencé à l'écrire quand il avait 17 ans, seulement pour abandonner le projet quand il a décidé qu'il était trop ambitieux à faire. "Je ne pouvais pas aller plus loin," dit-il. "Tout dans sa structure défiait les genres." Il l'a repris en 2013 quand sa partenaire, la réalisatrice norvégienne Mona Fastvold, a suggéré qu'ils le finissent ensemble. "Ca a été un combat constant," dit Corbet, "mais ces choses marchent tant que vous êtes aussi acharnés que le sont les problèmes."

Update : Ajout du still en entier sans tag :
image host

Merci à Posh & Source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Aucun commentaire: