jeudi 24 septembre 2015

Interview Audio de Robert Pattinson avec Deutschlandfunk - Traduction

audio
[Cliquez sur la photo pour accéder à l'audio
- Audio doublé en Allemand ]
Traduction :

Q : Robert Pattinson, est-ce qu'il y a aussi une photo de vous que vous appelleriez "votre photo Times Square"...

R : C'est bizarre, car on m'a tellement pris en photo, lors des premières et autres. Il y a des photos singulières que les gens veulent faire signer et ce sont toujours les mêmes. Je ne le comprends pas, car ce n'est pas mon truc. Je me demande, pourquoi cette photo ? Je ne sais pas s'il y a LA photo... je pense que je suis la mauvaise personne pour juger... Et la photo de James Dean était comme une campagne, les photos étaient mises en scène d'une certaine manière. Elles devaient montrer l'âme perdue, devait-il retourner dans sa ferme familiale ou pas ? ils voulaient montrer le conflit interne du jeune garçon de la ferme et de l'artiste. [...]

Q : N'est-ce pas gênant d'être photographié tout le temps ?

R : Je suis beaucoup plus à l'aise maintenant qu'auparavant. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je suppose que quand les gens vous ont vu un million de fois dans une certaine pose, alors ils vous ignorent. Soit vous vous tenez là comme une statue de Madame Tussaud, soit vous avez juste l'air effrayé tout le temps. J'évite de prendre des photos maintenant.

Q : Mais maintenant vous savez comment avoir l'air bien sur une photo ?

R : Quand j'étais plus jeune je me suis soudain surpris à poser, ensuite je me suis dis qu'il fallait arrêter. C'est gênant.

Robert Pattinson en couverture de NME Magazine (Angleterre) - Traduction de deux extraits


Premier extrait de l'interview

Robert Pattinson raconte que faire la saga twilight signifiait qu'il ne pouvait pas mettre les pieds dans un supermarché durant 6 ans. 

L'acteur, dont la célébrité est montée en flèche après avoir eu le rôle du vampire Edward Cullen dans l'adaptation cinématographique des livres populaires, a révélé qu'il était suivi par des gens  24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 

"Il y avait des gens assis devant ma maison chaque jour et ça me rendait fou," a dit Robert, qui a récemment admis qu'il trouve difficile de rester en forme ces jours-ci, au magazine NME. 

"Je ne suis pas allé dans un supermarché durant 6 ans. Mais maintenant je peux y aller et discuter avec le gars qui y travaille de ses enfants, ou de l'endroit où il va en vacances et ne pas penser, "Est-ce qu'il va vendre cette histoire ?"

Il ajoute : "Je n'ai simplement plus à penser à ce genre de choses maintenant."

La star de 29 ans sortait avec sa partenaire dans Twilight, Kristen Stewart, mais le couple s'est séparé après qu'elle ait eu une aventure avec le réalisateur de Blanche-Neige et le chasseur, Rupert Sanders. 

Pattinson, qui a l'air plus beau que jamais sur la couverture du magazine, estime que la photo la plus gênante que quelqu'un pourrait prendre de lui serait "dans une librairie et tout le monde pourrait voir quel livre vous achetez."

Il a aussi des sentiments mitigés sur certaines cérémonies de remise de prix, en disant : "Je regardais les MTV VMA l'autre jour et je me disais à quel point c'était bizarre que j'ai déjà fait ce genre de m***e."

"Je me souviens faire ces cérémonies et dire des choses stupides. Et j'avais la gueule de bois la plupart du temps."

Rechercher son nom sur Google n'est pas quelque chose qu'il fait souvent, mais il admet le faire de temps en temps. 

"J'ai traversé des périodes où je ne le faisais pas du tout et je me sentais glorieux ! Ensuite, je retombe dedans." dit-il. 

"Ça vous affecte vraiment et cela vient de certains crétins cachés derrière des commentaires. C'est toujours ces personnes qui vous provoquent à distance, qui ont soit besoin de vous détruire, soit de les convaincre de vous aimer"

Second extrait :


Interview de Robert Pattinson avec Knack Focus (Belgique) - Traduction


Traduction :

Robert Pattinson : "Je ne ressemble en rien à James Dean."

Rob parle de son nouveau film LIFE, un drame biographique par Anton Corbijn, sur la relation entre le photographe Dennis Stock et la légende du cinéma James Dean. 

Pattinson : "J'ai tout de suite compris pourquoi Anton voulait que je joue Dennis Stock et non James Dean," explique Pattinson à propos du choix surprenant, mais intelligent. "Les gens nous auraient immédiatement comparé. Mais je n'ai rien à voir avec Dean, que ce soit en terme de look ou en tant qu'acteur. Et puis, je ne suis pas mort à 24 ans. La seule chose que nous avons en commun c'est que nous sommes tous les deux célèbres. Dean doit sa célébrité aux gens qui le respectaient et lui demandaient des conseils sur la vie, à travers ses films, les photos de Dennis Stock, sa personnalité et son mystère. Je dois ma célébrité aux gens qui étaient fans des livres Twilight et remercier le fait qu'ils m'aient accepté comme étant le visage d'un de leurs personnages préférés."

Pour Dean la célébrité était un lourd fardeau à porter. Comment la gérez-vous ?

Pattinson : C'est plus simple pour moi maintenant qu'au début. Quand j'ai percé avec Harry Potter et la coupe de feu (dans lequel Pattinson avait le rôle secondaire de Cedric Diggory) j'étais reconnu dans la rue et les gens me demandaient un autographe, mais durant Twilight c'est devenu dingue. Je ne pouvais pas quitter la maison sans avoir des fans criants ou des paparazzis qui me suivaient. Pendant deux ans j'ai eu un énorme problème avec cela et j'avais souvent le cafard. Il y avait des moments où je me sentais perdu, déconnecté de tout et de tout le monde. Car je manquais les choses ordinaires de la vie quotidienne. Marcher dans le parc, boire un verre avec des amis, mais après 7 ans à L.A je me suis habitué à ma nouvelle vie. Je me sens à l'aise. J'ai aussi remarqué que la pire partie est terminée. Récemment, je suis sorti avec des amis à Londres était c'était bien. Les gens me laissent tranquille. Avoir une grosse barbe et porter un pull sale aident toujours (rires)."

C'est pour cela que vous êtes une icône de la mode et le visage de Dior. 

Pattinson : (rires) "Moi une icône de la mode ? Je pense que c'est drôle que les gens osent m'associer à la mode. Je ne suis pas du tout un fashionista. Je porte toujours la même veste et les mêmes tee-shirts. Parfois pendant des semaines. Et parce que j'ai souvent bougé ces dernières années, il y a peu de vêtements dans mon placard. Ce qui est très bizarre. J'ai volé presque tous les vêtements que j'ai eus durant les premières. Ne me demandez pas où j'ai laissé toutes ces choses."

Retour à LIFE : Dennis Stock est mort en 2010, mais si vous voulez un conseil sur la photographie bien sûr vous pourriez toujours vous tourner vers Anton Corbijn. 

Pattinson : "C'est vrai. En dehors de la réalisation Anton est aussi un photographe qui a photographié beaucoup de personnes célèbres et leur a donné leur image publique. Pensez à Joy Division ou Depeche Mode. Immédiatement vous pensez aux célèbres photos d'Anton dès que vous mentionnez ces noms. Anton sait parfaitement quel genre d'impact une photo peut avoir et comment cela peut-être révélateur ou manipulateur. La première chose qu'Anton a fait, ça a été de mettre un appareil photo dans mes mains et de m'encourager à faire un reportage. C'est comme cela que j'ai découvert qu'il y avait beaucoup de similarités entre le métier d'acteur et la photographie. Dennis était un gars timide qui avait peur de ne jamais devenir aussi bon qu'il l'espérait. Cette insécurité a entravé son potentiel pendant longtemps. Mais finalement, il a fait la connaissance de Dean et a compris qu'il était dépendant du matériel et des gens qui étaient devant son objectif. C'est la même chose pour le métier d'acteur si vous voulez en faire votre profession. Vous pouvez seulement être bon quand le scénario est bon, quand le réalisateur est bon et quand vous savez où vous voulez aller. 

Source / Traduit à partir de la traduction anglaise de @RobsPromotion

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Nouvelle photo de Robert sur le tournage de The Childhood of a Leader

Avec Michael Epp



Source Via 

Nouvelle/Ancienne photo sur le tournage de How to Be - 2007 -

Faite par le photographe du film  David Gilligan et qu'il a retrouvé dans ses archives


Source Via