mardi 29 septembre 2015

lundi 28 septembre 2015

Nouvelle photo de Robert Pattinson posant avec une fan à Londres - Le 22 septembre 2015


Source/Via

Interview de Robert Pattinson avec Associated Press (vidéo + Traduction)

Nous avions déjà eu il y a quelques jours la version écrite de l'interview avec Associated Press (à relire Ici), en voici désormais une partie en vidéo :



Traduction :


Nouvelles/Anciennes photos de Robert Pattinson posant avec une fan en septembre 2010

A Lubbock au Texas le 6 septembre 2010 :


Source/Via

Nouveau Still de Robert Pattinson dans Life

image host

Source

Nouvelle/Ancienne photo de Robert au Soho House - LA - 12 octobre 2013 -

image host

Source Via

Ajout de photos en UHQ du Shooting de Jeff Riedel - 2008 -





dimanche 27 septembre 2015

Nouvelles/anciennes photos de Robert en Mai dernier

Lors de la soirée Vogue Knights après le Met Gala - Le 4 Mai :


Lors du concert de Tahliah à Brooklyn - Le 17 Mai:



Source & Source / Via

Interview de Robert Pattinson avec Wiener Zeitung - Traduction

Une fois de plus cette interview a été faite durant la Berlinale en Février dernier.


Traduction

"Parfois j'aimerais avec un plus gros ego"

Robert Pattison - comme James Dean - est devenu une star du jour au lendemain. Par la suite, il a eu des difficultés pour perdre l'image du vampire et c'est de cela que nous allons parler. 

M. Pattinson auriez-vous aimé jouer James Dean si on vous avait offert le rôle ?

Je n'aurais jamais accepté le rôle de James Dean. Surtout parce que je ne lui ressemble même pas. Dane DeHaan oui, je me serais ridiculisé. 

Dans le film vous n'êtes pas celui qui est sous les projecteurs, mais vous êtes de l'autre côté du tapis rouge dans le rôle du photographe des célébrités. Ça a du être insolite pour vous. 

Mon personnage Dennis Stock n'est pas vraiment fait pour le tapis rouge. Il y a une scène dans le film où l'on voit  à quel point c'est gênant pour lui de faire ces photos mondaines, mais il n'a pas d'autres choix, car il a besoin d'argent. Donc il fait partie des photographes qui se bousculent les uns les autres pour avoir la photo parfaite. 

Comment gérez-vous la popularité ? C'est une question clé pour les personnes célèbres, non ?

C'est étrange, car je n'ai jamais vraiment su ce que la popularité signifie. Certaines personnes ont appris à mieux me connaître ces dernières années et ils savent que le personnage que les gens acclament n'existe pas vraiment. C'est différent pour une pop-star, car leur nom est le centre de l'attention alors qu'un acteur joue différents personnages tout le temps. C'est bizarre quand vous êtes acclamés pour quelque chose et que ce n'est pas vraiment vous, mais en même temps cette popularité aide, car vous n'êtes pas mis en avant en tant que personne, c'est plus lié au personnage que vous jouez.


vendredi 25 septembre 2015

Scans de l'interview avec NME Magazine - Traduction


image host image host image host image host

Traduction :

La saga Twilight a fait de Robert Pattinson une idole des jeunes, qui a pris soin de prouver sa crédibilité dans les films indépendants depuis. Son dernier film, Life - l'histoire d'amitié d'un photographe avec James Dean - est sa dernière tentative de passer à autre chose. Barry Nicolson a rencontré l'homme qui a finalement trouvé sa voix. 

"Je suis la personne la plus mal à l'aise au monde," dit Robert Pattinson. Il parle de ce qui fait de lui le bon choix pour le rôle de Dennis Stock, le célèbre photo-journaliste américain qu'il joue dans son nouveau film, Life. C'est ce qui fait qu'il était le mauvais choix pour le rôle de James Dean, l'ami de Stock et le sujet le plus célèbre. Pattinson et Dean ont peut-être une soudaine et troublante ascension de l'obscurité au statut d'idole des jeunes internationale en commun, mais cela en dit long que l'acteur de 29 ans se voit plus dans un jeune photographe peu sûr de soi, luttant pour être validé et reconnu. 

Dans Life, Dean est joué par la star de Chronicle Dane DeHaan, dans le rôle d'un homme ayant une confiance en soi, en son art et son image imperturbable. Qu'il fume une cigarette ou qu'il soit affalé ivre sur une table, chaque mouvement est fait facilement, avec un contrôle insouciant. Stock, en revanche, "était quelqu'un qui n'était pas à l'aise dans tous les aspects de sa vie. Il pense toujours qu'il est supposé faire autre chose, ou qu'il fait quelque chose de mal. Il était un super fan de James Dean, mais il voulait aussi prendre le pouvoir de Dean et le détenir d'une certaine manière et ce n'est pas comme cela que vous vous sentez quand vous êtes à l'aise avec vous-même et ce que vous faites."

Nous nous sommes rencontrés dans un hôtel 5 étoiles à la périphérie de Belfast, où il tourne actuellement The Lost City of Z, un film d'aventure dans les années 1920, sur la recherche d'une cité amazonienne mythique. Il a laissé poussé une barbe pour le rôle et vous imaginez que le changement dramatique d'apparence est très pratique dans la vie civile également. En personne, il est nerveux et dans l'autodérision, toujours prêt à rire de lui-même, mais jamais complètement à l'aise, s'agitant nerveusement sur sa chaise et essuyant la mousse sur sa moustache entre deux gorgées de café. Nous avons parlé de l'impact qu'a eu Dean, non seulement dans son métier, mais sur la culture des jeunes des années 50 et au-delà, je m'aventure à dire que de nombreux jeunes acteurs doivent secrètement rêver d'accomplir quelque chose de semblable. Pattinson semble horrifié par l'idée. 


Nouvelle interview de Robert Pattinson avec The Irish Times (Traduction)



Traduction :

Robert Pattinson : 'J'ai l'impression d'avoir eu un mini-AVC et tout ce que je peux regarder c'est de la télé-réalité'. 

Autrefois mieux connu comme étant l'adolescent mort-vivant Edward dans la saga Twilight, Robert Pattinson se réinvente lentement mais surement - du beau taciturne au jeune premier. 

Stormont est peut-être en crise et le taux de chômage régional ne fait pas une bonne lecture, mais au moins l'Irlande du Nord peut se vanter - au moins temporairement - d'avoir Robert Pattinson. 

Le mois dernier, l'ancienne star de Twilight et d'Harry Potter a ravi deux jeunes mariés quand il a accepté de rejoindre leur fête de mariage. Il est aussi allé à Cypress Avenue pour marquer le 70ème anniversaire de Van Morrison, pour les chasseurs d'autographes et de selfies de Belfast il est devenu un excellent divertissement. 

On peut aussi mettre sur le compte de Pattinson, que le soleil brille un peu plus attentivement quand il rend honneur au Nord : "Il fait toujours beau quand je suis ici," s'émerveille le jeune acteur barbu. "Ils me disent qu'il pleut. Mais je ne l'ai pas constaté."

Pattinson est venu à Ulster avec un but. Suivant les pas de Game of Thrones et de la nouvelle version de 'Dad's Army', The Lost City of Z de James Gray est la dernière grosse production à tourner dans divers endroits d'Irlande du Nord, incluant le Collège Méthodiste, Strangford Lough et Craigavon House. Pas que Pattison ait passé beaucoup de temps dans ces endroits majestueux. "J'ai surtout été sur le bateau qui tombe en ruines," dit-il en riant. 

The Lost City of Z raconte les exploits de l'explorateur Britannique Percy Fawcett qui en 1925, a disparu en Amazonie alors qu'il recherchait une ancienne cité perdue. Dans les années qui ont suivi, près de 100 explorateurs et scientifiques ont disparu alors qu'ils essayaient de trouver des preuves de l'exploration de Fawcett. 

Pattinson d'Arabie. 

Vidéo 'We The People' pour la campagne 'The Global Goals' avec Robert Pattinson

Début septembre, nous vous parlions de 'The Global Goals' (relire l'article Ici ) soutenu par de nombreux artistes, dont Robert ! Voici désormais la vidéo de campagne (sous-titrée en français) 'We The People', on peut apercevoir brièvement Robert à partir de 0:38 : 



Source

jeudi 24 septembre 2015

Interview Audio de Robert Pattinson avec Deutschlandfunk - Traduction

audio
[Cliquez sur la photo pour accéder à l'audio
- Audio doublé en Allemand ]
Traduction :

Q : Robert Pattinson, est-ce qu'il y a aussi une photo de vous que vous appelleriez "votre photo Times Square"...

R : C'est bizarre, car on m'a tellement pris en photo, lors des premières et autres. Il y a des photos singulières que les gens veulent faire signer et ce sont toujours les mêmes. Je ne le comprends pas, car ce n'est pas mon truc. Je me demande, pourquoi cette photo ? Je ne sais pas s'il y a LA photo... je pense que je suis la mauvaise personne pour juger... Et la photo de James Dean était comme une campagne, les photos étaient mises en scène d'une certaine manière. Elles devaient montrer l'âme perdue, devait-il retourner dans sa ferme familiale ou pas ? ils voulaient montrer le conflit interne du jeune garçon de la ferme et de l'artiste. [...]

Q : N'est-ce pas gênant d'être photographié tout le temps ?

R : Je suis beaucoup plus à l'aise maintenant qu'auparavant. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je suppose que quand les gens vous ont vu un million de fois dans une certaine pose, alors ils vous ignorent. Soit vous vous tenez là comme une statue de Madame Tussaud, soit vous avez juste l'air effrayé tout le temps. J'évite de prendre des photos maintenant.

Q : Mais maintenant vous savez comment avoir l'air bien sur une photo ?

R : Quand j'étais plus jeune je me suis soudain surpris à poser, ensuite je me suis dis qu'il fallait arrêter. C'est gênant.

Robert Pattinson en couverture de NME Magazine (Angleterre) - Traduction de deux extraits


Premier extrait de l'interview

Robert Pattinson raconte que faire la saga twilight signifiait qu'il ne pouvait pas mettre les pieds dans un supermarché durant 6 ans. 

L'acteur, dont la célébrité est montée en flèche après avoir eu le rôle du vampire Edward Cullen dans l'adaptation cinématographique des livres populaires, a révélé qu'il était suivi par des gens  24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 

"Il y avait des gens assis devant ma maison chaque jour et ça me rendait fou," a dit Robert, qui a récemment admis qu'il trouve difficile de rester en forme ces jours-ci, au magazine NME. 

"Je ne suis pas allé dans un supermarché durant 6 ans. Mais maintenant je peux y aller et discuter avec le gars qui y travaille de ses enfants, ou de l'endroit où il va en vacances et ne pas penser, "Est-ce qu'il va vendre cette histoire ?"

Il ajoute : "Je n'ai simplement plus à penser à ce genre de choses maintenant."

La star de 29 ans sortait avec sa partenaire dans Twilight, Kristen Stewart, mais le couple s'est séparé après qu'elle ait eu une aventure avec le réalisateur de Blanche-Neige et le chasseur, Rupert Sanders. 

Pattinson, qui a l'air plus beau que jamais sur la couverture du magazine, estime que la photo la plus gênante que quelqu'un pourrait prendre de lui serait "dans une librairie et tout le monde pourrait voir quel livre vous achetez."

Il a aussi des sentiments mitigés sur certaines cérémonies de remise de prix, en disant : "Je regardais les MTV VMA l'autre jour et je me disais à quel point c'était bizarre que j'ai déjà fait ce genre de m***e."

"Je me souviens faire ces cérémonies et dire des choses stupides. Et j'avais la gueule de bois la plupart du temps."

Rechercher son nom sur Google n'est pas quelque chose qu'il fait souvent, mais il admet le faire de temps en temps. 

"J'ai traversé des périodes où je ne le faisais pas du tout et je me sentais glorieux ! Ensuite, je retombe dedans." dit-il. 

"Ça vous affecte vraiment et cela vient de certains crétins cachés derrière des commentaires. C'est toujours ces personnes qui vous provoquent à distance, qui ont soit besoin de vous détruire, soit de les convaincre de vous aimer"

Second extrait :


Interview de Robert Pattinson avec Knack Focus (Belgique) - Traduction


Traduction :

Robert Pattinson : "Je ne ressemble en rien à James Dean."

Rob parle de son nouveau film LIFE, un drame biographique par Anton Corbijn, sur la relation entre le photographe Dennis Stock et la légende du cinéma James Dean. 

Pattinson : "J'ai tout de suite compris pourquoi Anton voulait que je joue Dennis Stock et non James Dean," explique Pattinson à propos du choix surprenant, mais intelligent. "Les gens nous auraient immédiatement comparé. Mais je n'ai rien à voir avec Dean, que ce soit en terme de look ou en tant qu'acteur. Et puis, je ne suis pas mort à 24 ans. La seule chose que nous avons en commun c'est que nous sommes tous les deux célèbres. Dean doit sa célébrité aux gens qui le respectaient et lui demandaient des conseils sur la vie, à travers ses films, les photos de Dennis Stock, sa personnalité et son mystère. Je dois ma célébrité aux gens qui étaient fans des livres Twilight et remercier le fait qu'ils m'aient accepté comme étant le visage d'un de leurs personnages préférés."

Pour Dean la célébrité était un lourd fardeau à porter. Comment la gérez-vous ?

Pattinson : C'est plus simple pour moi maintenant qu'au début. Quand j'ai percé avec Harry Potter et la coupe de feu (dans lequel Pattinson avait le rôle secondaire de Cedric Diggory) j'étais reconnu dans la rue et les gens me demandaient un autographe, mais durant Twilight c'est devenu dingue. Je ne pouvais pas quitter la maison sans avoir des fans criants ou des paparazzis qui me suivaient. Pendant deux ans j'ai eu un énorme problème avec cela et j'avais souvent le cafard. Il y avait des moments où je me sentais perdu, déconnecté de tout et de tout le monde. Car je manquais les choses ordinaires de la vie quotidienne. Marcher dans le parc, boire un verre avec des amis, mais après 7 ans à L.A je me suis habitué à ma nouvelle vie. Je me sens à l'aise. J'ai aussi remarqué que la pire partie est terminée. Récemment, je suis sorti avec des amis à Londres était c'était bien. Les gens me laissent tranquille. Avoir une grosse barbe et porter un pull sale aident toujours (rires)."

C'est pour cela que vous êtes une icône de la mode et le visage de Dior. 

Pattinson : (rires) "Moi une icône de la mode ? Je pense que c'est drôle que les gens osent m'associer à la mode. Je ne suis pas du tout un fashionista. Je porte toujours la même veste et les mêmes tee-shirts. Parfois pendant des semaines. Et parce que j'ai souvent bougé ces dernières années, il y a peu de vêtements dans mon placard. Ce qui est très bizarre. J'ai volé presque tous les vêtements que j'ai eus durant les premières. Ne me demandez pas où j'ai laissé toutes ces choses."

Retour à LIFE : Dennis Stock est mort en 2010, mais si vous voulez un conseil sur la photographie bien sûr vous pourriez toujours vous tourner vers Anton Corbijn. 

Pattinson : "C'est vrai. En dehors de la réalisation Anton est aussi un photographe qui a photographié beaucoup de personnes célèbres et leur a donné leur image publique. Pensez à Joy Division ou Depeche Mode. Immédiatement vous pensez aux célèbres photos d'Anton dès que vous mentionnez ces noms. Anton sait parfaitement quel genre d'impact une photo peut avoir et comment cela peut-être révélateur ou manipulateur. La première chose qu'Anton a fait, ça a été de mettre un appareil photo dans mes mains et de m'encourager à faire un reportage. C'est comme cela que j'ai découvert qu'il y avait beaucoup de similarités entre le métier d'acteur et la photographie. Dennis était un gars timide qui avait peur de ne jamais devenir aussi bon qu'il l'espérait. Cette insécurité a entravé son potentiel pendant longtemps. Mais finalement, il a fait la connaissance de Dean et a compris qu'il était dépendant du matériel et des gens qui étaient devant son objectif. C'est la même chose pour le métier d'acteur si vous voulez en faire votre profession. Vous pouvez seulement être bon quand le scénario est bon, quand le réalisateur est bon et quand vous savez où vous voulez aller. 

Source / Traduit à partir de la traduction anglaise de @RobsPromotion

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Nouvelle photo de Robert sur le tournage de The Childhood of a Leader

Avec Michael Epp



Source Via 

Nouvelle/Ancienne photo sur le tournage de How to Be - 2007 -

Faite par le photographe du film  David Gilligan et qu'il a retrouvé dans ses archives


Source Via

mercredi 23 septembre 2015

Nouvelles/anciennes photos de Robert Pattinson lors de la première de LIFE - Berlinale - Février 2015




Anton Corbijn parle de Robert Pattinson & de Life avec Film 4 (Traduction)

Lors d'une interview avec Film 4, Anton Corbijn revient sur les ressemblances entre Dennis Stock et Robert :


Traduction :
Aviez-vous déjà imaginé Robert Pattinson dans le rôle de James Dean ? 
Robert est tellement gentil, et il n'est pas ce à quoi vous vous attendez, donc oui, mais en même temps, je vois beaucoup de caractéristiques de Dennis Stock en Robert. L'insécurité, vouloir prouver que c'est un acteur, autant que Dennis voulait prouver que c'était un photographe. J'aime ce genre de parallèles. Je peux l'imaginer voulant connaître beaucoup de détails techniques sur la photographie à cette époque. Oui, Rob a eu un appareil photo, des mois avant le tournage, car je voulais qu'il se familiarise avec et qu'il prenne des photos de temps en temps et cherche quelque chose. 

Lire l'intégralité de l'interview (en anglais) à la source

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

Un extrait de Life maintenant en anglais



  Source

  Traduction à venir...

Nouveaux extraits de Life doublés en allemand











Via  Via

mardi 22 septembre 2015

Nouvelles/Anciennes photos de Robert Pattinson lors de la conférence de presse de Cosmopolis à Lisbonne - Mai 2012




+ une nouvelle/ancienne photo lors de l'avant-première :


Source/Via

Nouvelle/Ancienne interview de Robert Pattinson et David Cronenberg lors de la promo de Cosmopolis en 2012 (Vidéo)



Ben Vs. Robert Pattinson- The Interview!
Ben asks Robert Pattinson everything you ever wanted to know about him...ever!
Posted by Ben Aaron on mardi 14 août 2012

Source/Via

Traduction à venir...

Nouvelle interview de Robert avec Associated Press (Traduction)


Traduction :

L'homme qui est sans relâche poursuivi par les photographes se met à leur place pour son dernier rôle au cinéma. 

L'idole britannique Robert Pattinson joue le photographe Dennis Stock dans 'Life' d'Anton Corbijn - qui raconte la relation entre Stock et un jeune James Dean (joué par Dane DeHaan) qui est au bord de la célébrité. 

Pattinson, 29 ans, a parlé à Associated Press de sa transition de la célébrité à  la photographie et du début de la gloire après son rôle dans le blockbuster "Harry Potter" et dans la saga "Twilight". "Life" sort ce vendredi au Royaume-Uni et le 4 décembre aux Etats-Unis. 

Q : Vous passez votre vie devant la caméra, comment était-ce de passer derrière ?

Pattinson : "C'est intéressant de ressentir le côté mégalo, surtout quand je tournais la scène sur le tapis rouge, où vous faites partie d'une foule de personnes et non seulement vous faites partie de la foule et vous êtes cachés, mais vous avez quelque chose derrière quoi cacher votre propre visage. Vous ressentez que la pression est sur quelqu'un d'autre. C'est assez agréable, vous vous sentez en sécurité dans votre petite meute. C'est très différent."

Q : Est-ce que cela a suscité un intérêt pour la photographie ? Etes-vous désormais un photographe en herbe ou étiez-vous intéressés par la photographie avant le film ?

Pattinson : Je n'étais pas vraiment intéressé par la photographie avant. Et ensuite j'ai commencé à prendre des photos avec le même Leica que Dennis Stock avait, je pense que c'est le même que j'utilisais dans le film. J'ai pris près de 20 pellicules et ensuite je les ai développé, j'étais vraiment dedans avant de voir les photos. Je pensais vraiment que quand quelqu'un vous explique les fondamentaux vous pensez que tout va bien se passer et que ça va être incroyable. Quand ce n'est pas le cas vous vous dites 'je ne comprends pas pourquoi ce ne sont pas des photos de génie ?' J'ai en quelque sorte perdu tout intérêt après cela."

Q : Ce qui est intéressant dans le parcours de Dean... c'est qu'il est au bord de la gloire et qu'il envisage l'impact que la célébrité va avoir sur sa vie. Avez-vous vécu un moment comme cela ?

Pattinson : Non. Je suppose que Dean avait, dans le film en tout cas, une idée très forte de ce qu'il voulait être et de ce qu'il sentait que ça allait être. Alors que je n'avais aucune idée de ce qui se passait. Les premiers temps de la célébrité étaient incroyablement étranges pour moi et très amusants au début, car vous ne réalisez pas les conséquences. Vous pouviez dire ou faire ce que vous vouliez et ça n'avait pas d'importance. J'ai seulement réalisé ce que c'était d'être connu 3 ans après  que je devienne célèbre, 4 ans après cela.

Quand vous choisissez vos rôles, pensez-vous à vos fans ?

Pattinson : Je n'y pense pas du tout. Je vais avoir des périodes où je vais me dire 'Oh peut-être que je devrais faire un film commercial' et ensuite je me dis, quelqu'un m'a donné un très bon conseil, quelqu'un de mon agence bizarrement, ils disent que les seuls clients qui sont heureux sont ceux qui font seulement ce qu'ils veulent faire... Donc je fais les choses pour moi-même.

Q : Si vous pouviez traîner avec Dean pour une journée, que feriez-vous ?

Pattinson : Je prendrais un tas de photos de lui, car ensuite vous auriez toute une carrière, en en vendant un tas et en les mettant sous licence ensuite. Je ne sais pas, c'est seulement un gars de 23 ans. Il serait probablement très ennuyeux."

Source Via

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com

lundi 21 septembre 2015

Nouvelle interview de Robert avec The Times UK (Traduction)

image host image host image host image host image host

Traduction :

Robert Pattinson : 'C'est difficile de ne pas penser que vous êtes un imposteur'.

Nous sommes dans une pièce privée à l'arrière d'un club privé à Shoreditch, à l'est de Londres, où Robert Pattinson est assis dans un sofa qui a l'air confortable, portant un pantalon noir et un t-shirt blanc ajustés. Nous sommes aussi protégés du remue-ménage de la vraie vie que vous pouvez l'être dans la capitale, ce qui est en quelque sorte l'objectif.

"Je suis toujours assez nerveux en public," raconte Pattinson. "Les gens veulent venir vous voir et vous parler, mais je n'ai jamais vraiment trouvé une manière de faire face à cela. Beaucoup de célébrités ont cette sorte de bouclier protecteur psychique," explique-t-il, agitant ses mains devant son visage. "Je n'en ai toujours pas développé un."

Si cela vous semble un peu précieux - comme la plainte typique "bouh hou hou le prix de la célébrité" - alors je voudrais préciser qu'il existe des raisons pour lâcher un peu de mou à Pattinson. Pour commencer, nous devons prendre en considération la manière dont il est arrivé là au début.

Donc un acteur de 21 ans non entraîné de l'Ouest de Londres décroche un premier rôle dans une adaptation des romans pour jeunes adultes Twilight, romans qui concernent des vampires adolescents sexy. Au cours de 5 films qui ont commencé en 2008, la saga Twilight est devenu l'une des franchises de films les plus lucratives, aidant Pattinson a devenir à la fois incroyablement riche (sa fortune est estimée à 65 millions de livres) et incroyablement convoité (il a été élu l'homme le plus sexy du monde 4 années consécutives par le magazine Glamour). Des millions de gens ont commencé à l’appeler R-Patz.

Déjà, c'est assez déroutant, mais juste pour rendre les choses encore plus intenses, il a eu une relation dans la vraie vie avec son amoureuse à l'écran, l'actrice Kristen Stewart. La relation s'est mal terminée de manière très publique en 2013 après la révélation de sa tromperie avec un réalisateur de film d'Hollywood. Pour éviter les photographes et les fans obsessionnels, il a passé beaucoup de temps à a) se déguiser ou b) à se terrer dans son énorme maison de L.A. Voila à quoi a ressemblé la vingtaine de Pattinson.

Il raconte que cette période était impossible à comprendre. "Même quand ça arrivait, je ne savais pas ce qu'il se passait," dit-il. "Je me souviens que quand j'avais 21 ans et que je faisais la promotion du premier film Twilight, je pensais encore à l'idée d'aller à l'université après. Je voulais faire des études dans les relations internationales. Mais ensuite, ça c'est juste...' explique t-il.


Nouvelles photos de Robert sur le tournage de The Lost City of Z - 16.09.2015 -




D'autres photos du tournage sans Robert Ici

Source /Via

Ajout des photos en HQ :

image host image host image host image host

Source



dimanche 20 septembre 2015

Nouvelle photo de Robert Pattinson sur le tournage de The Lost City of Z

La photo a été prise par un figurant en fin de semaine ! Il semblerait que le tournage en Irlande du Nord soit terminé et l'équipe du film ne devrait pas tarder à se rendre en Colombie pour la suite. 

Source/Via

samedi 19 septembre 2015

Interview de Robert Pattinson avec Gala.de (Scan + Traduction)

Une fois de plus cette interview date de la Berlinale :)


Traduction :

Interview sans gueule de bois. Robert Pattinson avait l'habitude d'avoir la gueule de bois durant ses anciennes interviews, aujourd'hui il nous raconte comment il a grandi. 

Robert Pattinson est devenu mondialement célèbre en jouant le vampire dans la saga Twilight. L'acteur britannique de 29 ans s'est depuis détaché du rôle qui l'a rendu célèbre et il est devenu un acteur talentueux et convaincant comme dans son dernier film LIFE d'Anton Corbijn. Dans ce biopic, Pattinson joue un photographe qui rencontre James Dean en 1955 et relate sa vie avant sa mort tragique. Durant cette interview on voit un Pattinson bavard. il ne parle pas de sa fiancée FKA Twigs et aujourd'hui il s'est en quelque sorte excusé pour son ancienne façon désinvolte de consommer de l'alcool...

Quand je vous ai interviewé pour la première fois, Twilight n'était même pas encore dans les salles de cinémas...

C'était une période folle. J'étais tellement inexpérimenté et pas le moins du monde blasé. Je me souviens de ces premiers jours d'interviews et de combien c'était amusant, car je n'avais jamais rien fait de semblable avant et je parlais sans notes...

Est-ce que la gloire vous a changé ?

J'essaie de me protéger plus, mais je me suis aussi habitué à ma situation. J'avais l'habitude d'être bien plus nerveux en public et je n'aurais jamais fait des choses que je fais maintenant. 

Par exemple ?

Je suis allé marcher le long de la promenade de Venice Beach. Je n'avais pas fait quelque chose comme cela depuis des années. Et vous savez quoi ? C'était bien, seulement une personne m'a reconnu.


Interview de Robert Pattinson avec Teleschau.de - Traduction

Cette interview a été faite durant la Berlinale :


Traduction :

Saturation de photos. 

Bien que les films Twilight, qui ont fait de lui une superstar, soient finis depuis un moment, le londonien, Robert Pattinson est encore un des britanniques les plus chauds à Hollywood. Dans une décision intelligente, lui qui a joué le vampire Edward, a aussi fait des films plus sophistiqués comme Remember Me ou De l'eau pour les éléphants. Maintenant dans LIFE d'Anton Corbijn il joue un des rôles principaux. Le film raconte l'histoire de la relation entre James Dean et Dennis Stock. A la fin de ces intenses journées ont été prises les légendaires photos de LIFE qui ont contribué à faire de James Dean une icône.  Dans cette interview, Robert Pattinson parle des photographes, de la manière dont il gère le battage médiatique, avec une tasse de café fort remplie de miel...

Voilà un étrange mélange que vous buvez là....

J'aime vraiment ça ! La cuillère doit se tenir droite dans la tasse, alors là c'est bon. Avant je pensais que boire du café avec du miel était plus sain et ensuite quelqu'un m'a dit que le miel était aussi nocif que le sucre et qu'en plus vous tuez les abeilles. Maintenant je me sens coupable. Santé !

Vous êtes souvent photographié par les autres dans votre vie privée. Avez-vous changez de côté pour votre rôle dans LIFE ?

Dennis stock détestait qu'on l'appelle un paparazzi. Pour lui ce qu'il faisait était de l'art et il travaillait très dur pour que cela soit vu comme tel. Pour moi c'était un homme qui voulait percer avec son art et son art était la photographie. C'est seulement durant le tournage que j'ai réalisé que c'était un film sur un photographe pour Anton Corbijn, car lui-même est photographe. 

Aujourd'hui ce serait impossible d'aborder une star de cinéma comme Stock l'a fait en lui demandant s'il voulait être photographié...

Plus personne ne vous le demande, les gens sortent juste leurs téléphones. En toute sincérité : à l'époque vous deviez être un vrai pro pour avoir de bonnes photos et ensuite vous deviez travailler pour les imprimer et les distribuer. L'ambiance générale était très différente à l'époque : les gens adoraient les stars de cinéma et voulaient les célébrer. Ils adoraient voir de belles photos dans les magazines. Aujourd'hui il y a une telle saturation de photos et à cause de cela les photos doivent être de plus en plus extrêmes pour que les gens les regardent. Une belle photo d'une célébrité ça ne le fait plus, il doit au moins avoir l'air saoul dessus. 

Comment gérez-vous cela ?

C'est encore stressant pour moi, mais cela dépend aussi de l'humeur générale. Si vous êtes de bonne humeur, ça ne vous dérange pas, mais si vous êtes de mauvaise humeur cela vous affecte plus que cela ne le devrait. Vous courrez le risque de tourner en rond. Vous commencez à vous dire, "De quoi j'aurais l'air sur la prochaine photo ?", même quand personne ne vous prend en photos. Ça vous rend dingue parfois. Heureusement, ça c'est beaucoup calmé pour moi. 

Cela doit être à cause de la barbe...

Certainement (rires), comme déguisement ça marche bien. J'étais assis à côté d'une équipe de hockey durant le vol, la barbe n'a pas si bien marché que ça à ce moment-là...

Dans le film, les Studios Warner essayent de créer une certaine image de James Dean. Qu'en est-il pour vous ?

C'est toujours comme cela pour les gros films. C'est pourquoi je fais des productions plus petites, car il y a moins de pressions sur le réalisateur et sur ceux qui travaillent sur le film. Tout le monde peut être soi-même et n'a pas à changer. La hiérarchie est assez simple et vous pouvez être sûr que le résultat final est la vision exacte du réalisateur. 

Avez-vous besoin de travailler ou avez-vous assez d'argent pour prendre votre retraite ?

Non, je n'en ai pas assez. Mais vous ne devenez pas acteur pour être riche. 

Pour quelle autre raison ?

Hum, je n'en suis pas sûr (rires). Durant les films Twilight je faisais d'autres films entre chaque, car à chaque fois qu'un nouveau film Twilight sortait, c'était comme si quelqu'un appuyait sur le bouton 'reset'. Si vous devenez célèbre aussi vite que moi, vous arrêtez soudainement de grandir. J'ai arrêté d'évoluer à 22 à l'époque et j'ai été en état de choc durant 4 ans. C'est différent maintenant. Mon développement personnel et professionnel émerge lentement. Ça me rend heureux. 

Souhaiteriez-vous le même début de carrière à vos collègues plus jeunes ?

Oui bien sûr, c'était incroyable, mais un peu exigeant sur le plan psychologique. Ça devient plus clair beaucoup plus tard. Mon conseil serait probablement : prenez soin de votre santé mentale. 

Source/Via

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.com